Pays de la Loire

Banque

Le Crédit Agricole Anjou Maine lance sa plateforme « don contre don »

Par Olivier Hamard, le 18 juin 2019

Le Crédit Agricole Anjou Maine a signé une convention avec Tudigo, une plateforme française de financement participatif, pour permettre l’accompagnement de projets locaux, entrepreneuriaux ou associatifs.

Jean-Marie Salmon, Maryse Le Dault et François de la Perraudière ont lancé officiellement la plateforme de financement participatif du Crédit Agricole Anjou Maine.
Jean-Marie Salmon, Maryse Le Dault et François de la Perraudière ont lancé officiellement la plateforme de financement participatif du Crédit Agricole Anjou Maine. — Photo : Olivier Hamard JDE

Dans le cadre d’un projet d’entreprise « Managers Agiléo » du Crédit Agricole Anjou Maine, l’idée de la création d’une plateforme collaborative a été retenue. À destination des entrepreneurs, agriculteurs ou associations, cette plateforme aura pour vocation d’apporter un soutien financier sous la forme d’un « don contre don » entre porteurs de projets et particuliers.

Un coup de pouce à l’écosystème

« En contrepartie du soutien financier d’un particulier, le porteur de projet va imaginer lui-même ce qu’il va pouvoir offrir aux donateurs, explique François de la Perraudière, directeur général adjoint du Crédit Agricole Anjou Maine, qui compte 92 agences en Maine-et-Loire, Sarthe et Mayenne avec 2 300 salariés pour 800 000 clients. Pour lui, le principe du don contre don peut être intéressant en termes de communication et un bon moyen de mesurer l’intérêt de ce qu’il veut développer. Il ne s’agira pas d’importants enjeux financiers, mais d’offrir un plus à la vitalité d’un territoire. »

Pour apporter ce coup de pouce à l’écosystème, la plateforme lancée par le Crédit Agricole Anjou Maine mise sur une mobilisation de citoyens pour des projets concrets, près de chez eux, d’une autre nature que ceux habituellement soutenus par la banque, ou s’inscrivant en complément. Des projets associatifs, agricoles ou même d’entreprises. Pour exemple, la Biscuiterie Jeannette, à Caen, en proie à des difficultés financières, a pu relancer son activité de production de madeleines grâce à ce mode de soutien via la plateforme Tudigo. Dans le Sud-Ouest, c’est l’ouverture de la boucherie d’un village qui a été rendue possible par le financement participatif.

Un accompagnement pour élaborer la demande de financement

Pour faire fonctionner cette plateforme collaborative, la banque mise beaucoup sur ses relais de proximité  « Nous allons former, dans chaque agence, un administrateur et un collaborateur qui seront référents locaux, identifieront les porteurs de projets et leur proposeront ce mode de financement, précise Maryse Le Dault, responsable du secteur développement des marchés des professionnels, de l’agriculture et des associations au Crédit Agricole Anjou Maine, elle-même à l’initiative de cette plateforme, avec d’autres cadres de la banque. A eux ensuite de se lancer dans l'aventure s’ils le souhaitent. Nous souhaitons vraiment vulgariser et être pédagogues sur ces nouveaux dispositifs.  »

La préparation de cette collecte de fonds peut demander quelques mois et les porteurs de projets, accompagnés par des coaches de Tudigo, fixeront le montant souhaité, en imaginant la contrepartie qu’ils veulent apporter. La campagne de financement participatif durera ensuite en moyenne de 30 à 40 jours. Pour le Crédit Agricole Anjou Maine, cette plateforme ne se substitue, bien entendu, en rien à la vocation initiale de la banque. « Nous rencontrons déjà de nombreux porteurs de projets que nous accompagnons et nous continuerons de le faire, précise Jean-Marie Salmon, administrateur de la caisse régionale du Crédit Agricole Anjou Maine et élu à Meslay-du-Maine, en Mayenne. Cela vient donc s'inscrire en complément. Pour exemple, nous soutenons déjà 1 100 associations dans les trois départements, ce qui a représenté 420 000 € l’an passé. Nos 92 caisses ont au minimum 3 900 € à distribuer aux associations de leur territoire. »

La plateforme de don contre don est déjà lancée. Elle sera pleinement active dès cet automne, directement sur le site web de la banque, et les premières campagnes de financement participatif devraient débuter en fin d’année.

Jean-Marie Salmon, Maryse Le Dault et François de la Perraudière ont lancé officiellement la plateforme de financement participatif du Crédit Agricole Anjou Maine.
Jean-Marie Salmon, Maryse Le Dault et François de la Perraudière ont lancé officiellement la plateforme de financement participatif du Crédit Agricole Anjou Maine. — Photo : Olivier Hamard JDE

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.