Mayenne

Mécanique

Le concepteur de vélos cargos Bluemooov relocalise sa production en Mayenne

Par Rémi Hagel, le 28 novembre 2022

La start-up francilienne Bluemooov conçoit des triporteurs à assistance électrique à usage professionnel. La production, sous-traitée en Tunisie, va être réalisée en Mayenne à partir de 2023, d’abord en sous-traitance avant une internalisation.

Emmanuel Paris, fondateur de Bluemooov, et Théo Vauléon, apprenti-compagnon au bureau d’études, étaient présents à Laval pour présenter leur levée de fonds au L.A. Venture.
Emmanuel Paris, fondateur de Bluemooov, et Théo Vauléon, apprenti-compagnon au bureau d’études, étaient présents à Laval pour présenter leur levée de fonds au L.A. Venture. — Photo : Rémi Hagel

Créée en octobre 2018, Bluemooov conçoit et fabrique des vélos cargos triporteurs à usage professionnel, à assistance électrique ou non, capables de transporter des volumes de 480 à 920 litres et 150 kg de charge utile. Cette start-up basée en région parisienne emploie cinq personnes (ingénieur, designer, commerciaux) et sous-traite ses premières productions en Tunisie. "Nous y sommes allés parce que nous n’avions trouvé aucun industriel en France prêt à nous suivre à l’époque mais, depuis le début, nous souhaitons privilégier le made in France", retrace Emmanuel Paris, son fondateur. Il vient de trouver un écosystème de six sous-traitants en Mayenne, Sarthe et Maine-et-Loire (plus un à Toulouse), qui sera piloté depuis Laval, où un ingénieur coordonnateur a pris ses fonctions il y a un mois.

La production de vélos va ainsi pouvoir être relocalisée. "Le surcoût de main-d’œuvre de 15 % sera compensé par les économies réalisées sur le transport et sur les pertes liées à des défauts de qualité", assure le dirigeant. Re-prototypages, nouveaux moules, réglages seront réalisés début 2023 pour une mise en fabrication au deuxième trimestre. Bluemooov installera une unité d’assemblage dans le secteur de Laval si la croissance espérée de l’activité se confirme.

Un objectif de 1 000 vélos en 2024

Après des années de développement, puis de Covid, Bluemooov a démarré sa commercialisation à la mi-2021. Il s’appuie sur un réseau de 25 distributeurs, assurant également le service après-vente, qui continue de s’étoffer afin de mailler le territoire français. "Même lorsque l’on vend en ligne, on renvoie vers un distributeur. Un référent physique est nécessaire pour la prise en main, puis pour les interventions car, pour nos clients, il s’agit d’un outil de travail", appuie Emmanuel Paris. L’entreprise a vendu 60 vélos. Cela peut paraître faible, mais "c’est une réussite si on compare à des acteurs déjà présents depuis plusieurs années", plaide le dirigeant.

Les graines semées s’apprêtent à éclore. Car la start-up s’adresse notamment à de grands comptes : des chaînes de distribution, comme Ikea ou Biocoop, commencent à tester les produits. Des appels d’offres ont permis de toucher des collectivités et organismes publics, tel le Réseau des acheteurs hospitaliers (Resah). Avec les contrats en cours de discussion et les appels d’offres, l’entreprise envisage d’écouler 300 à 500 vélos en 2023 et 1 000 en 2024, un volume d’activité qui correspondrait à cinq salariés sur le site d’assemblage mayennais.

Le marché allemand, la priorité pour 2023

Bluemooov se positionne sur les vélos à usage professionnel.
Bluemooov se positionne sur les vélos à usage professionnel. - Photo : www.hadrienbrunner.com

Mais l’ambition affichée est supérieure. Ancien cadre dans l’assurance, Emmanuel Paris a créé Bluemooov après avoir perçu le potentiel de développement du vélo : "À Paris, en 2016, il y avait 5 millions de trajets de moins de 5 km par jour". Et si le marché français était de 18 000 vélos cargos en 2021, il était presque dix fois supérieur en Allemagne. "Notre priorité est d'attaquer le marché allemand à partir de 2023. Nous sommes en négociations avec trois importateurs potentiels".

Bluemooov a déjà mis un pied en Suisse. Pour permettre ce développement, l’entreprise, portée par dix associés, mène une levée de fonds d’un million d’euros, après avoir levé 860 000 euros en quatre ans. Elle candidate également à un appel à projets de Bpifrance, doté de 750 000 euros, pour un projet d’innovation visant à créer une gamme de composants adaptés au poids des vélos cargos.

Les triporteurs de Bluemooov se distinguent par des composants adaptés à de fortes charges et un système de suspension assurant leur stabilité même dans les virages. Ils peuvent être vendus sans caisson, le client le réalisant lui-même (collectivités) ou le faisant réaliser pour ses besoins spécifiques (alimentaires). 

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition