Angers

Services

Le centre de télésurveillance de Verisure monte en puissance

Par Olivier Hamard, le 03 juillet 2019

En juillet 2018, l’entreprise de télésurveillance Verisure faisait le choix d’implanter à Angers son plus grand centre de télésurveillance et de créer 500 emplois d’ici 2024. Un an plus tard, 60 personnes ont été recrutées. Le site devrait compter une centaine de salariés en fin d’année.

Verisure a déjà recruté 60 personnes pour son centre de télésurveillance d'Angers et en comptera 100 en fin d'année.
Verisure a déjà recruté 60 personnes pour son centre de télésurveillance d'Angers et en comptera 100 en fin d'année. — Photo : Olivier Hamard JDE

A terme, en 2024, 500 personnes travailleront sur le site angevin de Verisure, dans l’immeuble Trigone, ancien bâtiment Axa au sud de la ville. L’entreprise de télésurveillance y est installée depuis janvier et y occupera plus de 4000 mètres carrés dans 5 ans

Plus important centre de télésurveillance en France

Le secteur de la télésurveillance est aujourd’hui en France en plein essor: Seule 6,4% de la population dispose à son domicile d’un équipement de sécurité. Un vaste marché reste donc à développer et Verisure, qui travaille à 80% auprès d'une clientèle de particuliers, compte bien demeurer l’un de ses acteurs majeurs. Avec déjà deux centres de télésurveillance, à Lille et Paris, l’entreprise française (2400 salariés pour 204 M€ de chiffre d’affaires sur le territoire national) en a ouvert cette année un troisième à Angers, annoncé comme le plus important de France de télésurveillance de France d’ici quelques années. Avec la promesse de 500 emplois d’ici 2024. "Nous avons choisi Angers à la fois parce que c’est un territoire où nous nous sommes très vite sentis chez nous et où l’accueil a été très favorable, explique Olivier Allender, directeur général de Verisure, présent à Angers lors de l'inauguration du site.

Le site angevin de Verisure, inauguré en ce début juillet, accueillera 500 personnes en 2024.
Le site angevin de Verisure, inauguré en ce début juillet, accueillera 500 personnes en 2024. - Photo : Olivier Hamard JDE

La mobilisation autour de la French Tech et des objets connectés de même qu'un un bassin d’emploi favorable pour notre recrutement nous ont convaincus. Nous cherchions également 4000 mètres carrés de locaux pour nous installer, et une telle surface n’est pas disponible partout. Sur 250 villes potentielles au départ, nous avons donc procédé par élimination et finalement décidé de nous implanter ici. » Pour recruter localement ses nouveaux salariés, Verisure a travaillé avec les services de Pôle Emploi et compte parmi ses recrues 6 personnes embauchées grâce au dispositif des emplois francs. « Nous croyons beaucoup à l’ascenseur social dans notre entreprise, assure Olivier Allender. Nous formons tous les gens qui entrent chez nous et nous avons créé 2000 emplois en 10 ans. 85% de nos managers sont issus de la promotion interne." 

2 millions d'alarmes traitées chaque année

D’ici la fin de l’année, le centre de télésurveillance de Verisure à Angers va recruter encore une quarantaine de personnes. Elles rejoindront la soixantaine de salariés déjà embauchés et répartis dans différentes équipes : une dédiée à l’activité commerciale pour répondre aux demandes de potentiels futurs clients, une autre qui reçoit les alarmes de toute la France et qui peut après évaluation déclencher l’intervention des forces de l’ordre ou des pompiers, une troisièpme qui assure la supervision technique et une autre qui assure les interventions techniques à distance sur les systèmes installés chez les clients. Le site fonctionne tous les jours de l’année 24 heures sur 24. Nous traitons 2 millions d'alarmes par an, précise Olivier Allender, et nous générons 10000 interventions de la police, de la gendarmerie ou des pompiers. Ici, sont reçus des appels de toute la France, comme dans nos centres de Lille et de Paris. A plus de 90%, ils sont traités dans les 60 secondes. "

Dans quelques temps, le centre de télésurveillance de Verisure, qui n'en occupe actuellement qu’une aile, investira un étage du bâtiment Trigone actuellement en pleine rénovation. Puis un second, et même une partie d’un troisième pour y installer ses 500 salariés en 2024. Une montée en puissance qui ira parallèle au développement du groupe. Verisure enregistre en effet une croissance annuelle de 20%, renouvelée depuis 10 ans. En devenant un de ses sites majeurs, le centre de télésurveillance d’Angers devrait participer fortement aux objectifs que s’est fixé le groupe.

Verisure a déjà recruté 60 personnes pour son centre de télésurveillance d'Angers et en comptera 100 en fin d'année.
Verisure a déjà recruté 60 personnes pour son centre de télésurveillance d'Angers et en comptera 100 en fin d'année. — Photo : Olivier Hamard JDE

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.