Sarthe

Collectivités locales

Le budget de la Sarthe repart à la hausse

Par Cédric Menuet, le 04 février 2020

Le Conseil départemental de la Sarthe présente au vote un budget 2020 en hausse après un creux l’an passé. Si elle parvient encore à maintenir ses capacités d’investissements, la collectivité évolue dans un contexte de dépendance aux dotations de l’État.

Dominique Le Mèner, président du Conseil départemental de la Sarthe, et Fabien Lorne, vice-président en charge des finances de la collectivité.
Dominique Le Mèner, président du Conseil départemental de la Sarthe, et Fabien Lorne, vice-président en charge des finances de la collectivité. — Photo : Cédric Menuet - Le Journal des entreprises

Après un budget voté à la baisse en 2019, le Conseil départemental de la Sarthe revoit ses moyens à la hausse en proposant pour ce nouvel exercice un budget en hausse de 9,4 millions d’euros, à 608,8 millions d’euros. Une enveloppe permettant à la collectivité de maintenir ses capacités d’investissements à hauteur de 101,5 millions d’euros en 2020, dans la tendance des années précédentes. « Sur la durée du mandat, c’est l’équivalent d’un budget annuel que nous dédions à l’investissement », se félicite Dominique Le Mèner, président du Conseil départemental. Des sommes consacrées à l’attractivité du département, avec notamment 35,1 millions d’euros injectés dans les infrastructures routières ou encore 27,3 millions d’euros dédiés au développement des réseaux électriques et numériques.

Perte de marge de manœuvre

Néanmoins, si le Département parvient à maintenir ce niveau d’investissements sans augmenter les impôts, il perdra dès l’année prochaine ce levier dans le cadre de la réforme de la fiscalité locale, inscrite dans la loi de finances 2020. Afin de compenser la suppression de la taxe d’habitation perçue par les communes, celles-ci récupèrent le dernier tiers de la taxe foncière jusqu’alors attribuée aux Départements. « Cela nous permettait de lever une recette supplémentaire pour un investissement demandant un effort important. Nous perdons une marge de manœuvre et notre indépendance vis-à-vis de la conjoncture économique », explique Fabien Lorne, vice-président en charge des finances de la collectivité.

Le Département va pourtant devoir remettre la main à la poche dès cette année. S’il perd 100 000 euros sur le budget 2020 pour financer la hausse de rémunération des maires, le Conseil départemental devra ainsi contribuer au financement de la revalorisation de la prime de feu obtenue fin janvier par les sapeurs-pompiers après plusieurs mois de grève. En Sarthe, c’est une charge de 300 000 euros supplémentaires, sans compensation, pour le Département.

Dominique Le Mèner, président du Conseil départemental de la Sarthe, et Fabien Lorne, vice-président en charge des finances de la collectivité.
Dominique Le Mèner, président du Conseil départemental de la Sarthe, et Fabien Lorne, vice-président en charge des finances de la collectivité. — Photo : Cédric Menuet - Le Journal des entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail