Sarthe

Immobilier

L’ancienne usine Harman fait le plein

Par Cédric Menuet, le 17 octobre 2019

Les 21 000 m² de l’ex-site industriel Harman font l’objet d’un vaste projet de réhabilitation porté par un investisseur privé. Cette ancienne usine, fermée en 2014, accueille désormais des entreprises du sud Sarthe, tous secteurs d'activité confondus.

Fermée en 2014 et rachetée en 2017, l'ancienne usine Harman de Château-du-Loir accueille désormais plusieurs entreprises industrielles et tertiaires.
Fermée en 2014 et rachetée en 2017, l'ancienne usine Harman de Château-du-Loir accueille désormais plusieurs entreprises industrielles et tertiaires. — Photo : Cédric Menuet - Le Journal des entreprises

L’ex-site de fabrication de haut-parleurs pour l’industrie automobile de Château-du-Loir, dans le sud de la Sarthe, avait fermé ses portes en 2014. Reprise en 2017 par la société Palouma de Paul Martin-Lalande, dirigeant de la société Femilux à Brûlon, l’ancienne usine Harman retrouve aujourd'hui de l’activité. Ses 21 000 m² ont été reconfigurés pour répondre aux besoins immobiliers des entreprises locales qui y prennent leurs marques depuis deux ans. Ainsi, parmi les premiers locataires, le fabricant de machines de soudage pour l’industrie automobile Serv qui y a installé un atelier de 1 700 m², relocalisant ainsi une activité d’assemblage jusqu’alors assurée à Vaas. Depuis le début de l’année, la PME a été rejointe par le fabricant de machines d’emballage Polypack, qui dispose sur place d’un espace de près de 2 000 m².

Mais le véritable atout du site Harman, c’est sa zone logistique de 8 000 m². Ainsi, Amada, spécialiste de la machine-outil, a rapatrié du nord de la France une activité de stockage afin d’être au plus près de son usine de Château-du-Loir. « Sauf à attendre longtemps un projet pour l’ensemble du site, nous ne pouvions pas espérer autre chose qu’une découpe du bâtiment. Nous avons la chance d’avoir un ensemble en excellent état, adaptable grâce à ses espaces industriels, tertiaires et logistiques. On peut tout faire ici ! », indique Fabrice Véron, directeur du développement de Palouma.

Diversifier le risque

On peut en effet tout faire au sein de cette immense usine. Ainsi, le site accueille, outre ses activités industrielles, un traiteur, une cafétéria de 140 couverts et bientôt… un cabaret ! Un projet porté par Franck Alexandre, qui a déjà installé sa société Bercé Nettoyage dans les murs d’Harman. Baptisé Le Rêve Bleu, son établissement ouvre ses portes le 2 novembre prochain, dans l’ancienne salle blanche de l’usine. « Nous avons un grand parking et nous bénéficions de la proximité de l’A28, c’était la bonne opportunité pour que je concrétise mon projet », sourit le dirigeant. Ces nouvelles activités assurent ainsi un remplissage rapide des espaces, tout en permettant aux investisseurs de diversifier le risque. Aujourd’hui, l’ancienne usine affiche pratiquement complet. « Il nous reste 6 000 m² de disponibles dont 4 000 m² sans accès extérieur. Nous envisageons de commercialiser les terrains autour du site », précise Fabrice Véron. Les promoteurs disposant en effet d’une réserve foncière de 73 000 m² à 60 % constructibles. Une option choisie par le supermarché Aldi de Château-du-Loir qui s’est offert début 2019 un magasin flambant neuf sur d’anciens terrains d’Harman. L'enseigne pourrait ainsi être rejointe ses prochains mois par d'autres commerçants et artisans locaux.

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail