Le Mans

Sport

La Ville maintient ses financements au MMArena et à Le Mans FC

Par Cédric Menuet, le 13 juin 2019

Suite à la montée en Ligue 2 de football de Le Mans FC, la Ville du Mans trouve un accord avec le club et l’exploitant du stade MMArena. Si l’enveloppe de plus de 4 millions d’euros reste identique, sa répartition change.

Le stade MMArena dispose d'un capacité de 25 000 places.
La Ville du Mans maintient sa contribution de 2,3 millions d'euros à l'exploitant du MMArena. Une aide débloquée à l'origine pour compenser le manque à gagner lié à la perte du statut professionnel de son club résident. — Photo : Vincent Chassac - Vinci

Passé l’euphorie de l’accession en Ligue 2 et le retour au statut professionnel de son club de football, la Ville du Mans, Le Mans FC et Le Mans Stadium, la filiale de Vinci exploitant le stade MMArena, se sont entendus sur le financement de la saison prochaine. La collectivité maintient ainsi son soutien de 4,1 millions d’euros annuel aux deux autres parties. « L’ambition sportive de Le Mans FC constitue aussi un enjeu pour la Ville, appuie le maire du Mans Stéphane Le Foll. Le club doit se maintenir en Ligue 2 et permettre au MMArena de vivre. L’engagement de la collectivité doit donc être préservé. » Ce retour à l’échelon professionnel, 6 ans après les déboires sportifs et financiers qui ont conduit à la liquidation judiciaire du club manceau, va donc se traduire par une nouvelle répartition de l’appui financier de la Ville.

Ainsi, elle va redéployer sa subvention de 1,4 million d’euros à Le Mans FC. 1,3 million seront ainsi dédiés à la SASP (société anonyme sportive professionnelle) du club professionnel, 100 000 euros étant conservés pour la structure amateur de Le Mans FC. Propriétaire des terrains et des bâtiments du centre d’entraînement de la Pincenardière, la Municipalité se désengage de sa gestion en raison « des exigences très précises en termes d’entretien des pelouses. Nous versons une subvention de 280 000 euros pour que le club fasse appel à une société privée spécialisée pour assurer cette mission », indique le maire.

Maintien de l’aléa sportif

Malgré le retour au statut professionnel du club résident du MMArena, la Ville maintient sa contribution de 2,3 millions d’euros au titre de l'aléa sportif à l’exploitant du stade, Le Mans Stadium. Cette enveloppe est en effet censée compenser le manque à gagner du concessionnaire, lié à la disparition du club professionnel. « Si l’on y touche, c’est un investissement sportif en moins pour Le Mans FC ou une charge supplémentaire pour Le Mans Stadium. » Le MMarena et ses 25 000 places ayant été conçus pour un club de football évoluant en Ligue 1, le concessionnaire n’a en effet jamais pu trouver l’équilibre en raison des contre-performances du club résident. Le Mans Stadium accuse ainsi un déficit annuel d’un million d’euros depuis 2013. « Le concessionnaire a toujours joué son rôle et nous devons le soutenir. La Ville et le club ne pourraient pas gérer seuls le MMArena », souligne Stéphane Le Foll.

En revanche, la Ville investira seulement 120 000 euros à l’année dans la location du stade pour les 21 matches que Le Mans FC y disputera la saison prochaine. La collectivité y consacrait jusqu’à présent 330 000 euros annuels. Une somme qui aurait dû se monter à 500 000 euros avec l’accession en Ligue 2, les élus manceaux ayant trouvé un accord pour répartir le reste de cette charge entre Le Mans FC et Le Mans Stadium. Sur ces décisions, la Ville du Mans s’engage pour trois ans avec l’objectif d’offrir une stabilité financière à ses deux partenaires. Reste désormais à constituer le budget de Le Mans FC. Son président Thierry Gomez entend le faire passer de 4,5 à 12 millions d’euros pour la saison 2019-2020. Le prix d’un possible maintien chez les professionnels.

Le stade MMArena dispose d'un capacité de 25 000 places.
La Ville du Mans maintient sa contribution de 2,3 millions d'euros à l'exploitant du MMArena. Une aide débloquée à l'origine pour compenser le manque à gagner lié à la perte du statut professionnel de son club résident. — Photo : Vincent Chassac - Vinci

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.