Mayenne

Aménagement

La Station s'érige en symbole du retour de l’économie au cœur de Laval

Par Rémi Hagel, le 05 octobre 2022

L’ensemble La Station, édifié par le groupe Duval sur le parvis de la gare de Laval, va accueillir la future Maison de l’économie et les bureaux d’Enedis. Avec le déménagement du siège du groupe Séché d’ici 2025, les entreprises investissent la zone d’activités de la gare LGV.

L'ensemble immobilier La Station comportera plus de 4 500 m2 de bureaux dans le quartier de la gare LGV de Laval.
L'ensemble immobilier La Station comportera plus de 4 500 m2 de bureaux dans le quartier de la gare LGV de Laval. — Photo : Groupe Duval

La Station prend forme à Laval. La livraison de l’ensemble composé de deux immeubles sur le parvis de la gare de la capitale mayennaise doit s’échelonner entre l’automne 2023 et l’hiver 2024. Un des deux édifices va accueillir la future Maison de l’Économie (son nom officiel n’est pas encore défini), où seront réunis différents acteurs officiels du développement économique (Laval Mayenne Aménagements, la CCI, la Région, peut-être Laval Économie, etc.). En tout, on comptera 4 650 m2 de bureaux, dont une bonne partie sera occupée par les équipes du distributeur d’électricité Enedis Mayenne, qui déménagera de ses locaux actuels de la rue Crossardière. Le projet inclut deux commerces sur 260 m2, dont un restaurant, douze appartements sur 750 m2, et 67 places de parking. "Ce sera un quartier d’affaires mixte", commente Bruno Bertier, premier adjoint au maire de Laval et président de Laval Mayenne Aménagements.

Futur siège du groupe Séché

Ce projet, édifié par le groupe immobilier francilien Duval (1 Md€ de chiffre d’affaires en 2022, 5 000 collaborateurs), symbolise le déploiement de la vie économique dans le quartier de la gare, depuis la construction de la ligne à grande vitesse. Déjà, le groupe mayennais Actual Leader (1,38 Md€, 3 150 salariés) a acquis l’immeuble Le Trèfle, bâti par Nexity face à la gare, premier bâtiment de la Zac LGV qui a vu le jour en 2019, dont les bureaux sont loués par le groupe Actual, le Crédit Foncier de France, et la Banque de France. Actual va également faire reconstruire l’îlot voisin de l’ancienne Poste (projet Poste-Immo), toujours par Nexity. Cette construction, attendue avant 2026, devrait comporter, entre autres, un restaurant à son sommet.

À quelques centaines de mètres, un autre projet d’envergure se dessine : le groupe Séché Environnement (4 600 collaborateurs, 750 M€ de chiffre d’affaires en 2021), spécialisé dans le traitement des déchets, doit édifier de nouveaux bâtiments afin de transférer les 250 salariés de son siège (actuellement en périphérie, à Changé), d’ici 2025. Méduane Habitat (140 collaborateurs) installera également son siège dans le quartier.

Une attractivité nouvelle

Derrière la Station, les anciens locaux de la coopérative Terrena vont être détruits afin d’y construire de nouveaux logements, avec un parking partagé en journée. "Certains promoteurs viennent vers nous alors qu’on ne les intéressait pas il y a quelques années", appuie Bruno Bertier pour démontrer l'attractivité nouvelle de Laval. La LGV, qui place la préfecture mayennaise à 1 h 10 de Paris, et les années de Covid qui poussent les Parisiens vers la province, constituent des éléments d’explication. Les investisseurs trouvent aussi en Mayenne de bonnes marges financières, grâce à un prix du foncier encore correct. Quelles que soient les raisons, "il y a une fenêtre de tir qu’il ne faut pas laisser passer", plaide l'élu lavallois.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition