Sarthe

Industrie

La Papeterie du Bourray s'ouvre de nouveaux débouchés dans le papier recyclé

Par Cédric Menuet, le 03 février 2021

Reprise en 2019 par CGMP, la Papeterie du Bourray lance en 2022 une activité de production de pâte à papier recyclée. L'entreprise sarthoise, qui entend ainsi diversifier ses marchés, va investir plus de 10 millions d'euros et recruter 30 personnes.

Reprise en 2019 par CGMP, la Papeterie du Bourray, en Sarthe, produit de la ouate de cellulose pour le marché des arts de la table.
Reprise en 2019 par CGMP, la Papeterie du Bourray, en Sarthe, produit de la ouate de cellulose pour le marché des arts de la table. — Photo : Cédric Menuet

Deux ans après sa reprise, la Papeterie du Bourray à Saint-Mars-la-Brière est en plein développement. Cet ancien site du papetier Arjowiggins va en effet bénéficier d’un investissement de 10 à 12 millions d’euros pour lancer une activité de production de pâte à papier recyclée courant 2022. Un projet faisant l’objet d’un soutien de l’État à hauteur de 800 000 euros dans le cadre du plan France Relance. L’embauche d’une trentaine de personnes est également prévue dès cette année pour accompagner ce développement. Une excellente nouvelle pour les 110 salariés de cette usine sarthoise acquise en 2019 par la société sarthoise CGMP (36 M€ de CA, 140 salariés). À l’époque, ce fabricant de nappes et serviettes en papier entendait protéger ses approvisionnements en reprenant l’activité de production de ouate de cellulose de son fournisseur Arjowiggins, alors dans la tourmente. À présent, le repreneur entend sécuriser son activité en réduisant sa dépendance à son principal client CGMP, dans un contexte de crise sanitaire. " Notre métier est trop sensible, nous devons nous diversifier. Avec la crise sanitaire liée au Covid-19, le marché des arts de la table s’est arrêté en même temps que les restaurants fermaient. Ça a compté dans ma décision d’investir ", explique François Bourdin, dirigeant de la Papeterie du Bourray et directeur général de CGMP. Conséquence de cette crise, la papeterie a terminé 2020 sur un chiffre d’affaires de 31 millions d’euros, en retrait de 10 millions sur son prévisionnel.

Objectif de 25 millions de CA supplémentaire

Pour se diversifier, la Papeterie du Bourray mise ainsi sur le papier recyclé et remet en route la troisième ligne de production du site, dédiée à la fabrication de pâte. Une impressionnante machine à l’arrêt depuis deux ans et que l’entreprise a racheté fin janvier. " Elle était en leasing. À l’origine, nous avions uniquement repris l’activité ouate d’Arjowiggins et ses deux machines de production. L’équipement pour le papier recyclé était déjà sur place, à présent nous investissons dans sa refonte ", poursuit son dirigeant. Cette pâte sera ainsi produite à Saint-Mars-la-Brière à partir de vieux papiers récupérés dans un rayon de 150 kilomètres autour de l’usine. Elle sera ensuite commercialisée auprès des papeteries françaises et européennes. Car la demande est là, selon François Bourdin. " En 2025, le papier devra intégrer plus de 20 % de matière recyclée pour sa production. Or, en France, seule l’usine Greenfield, dans l’Aisne, produit encore de la pâte à papier recyclée. " Ainsi, en injectant plus de 10 millions d’euros dans cette nouvelle activité, l’entrepreneur compte sur un apport de 25 millions d’euros de chiffre d’affaires supplémentaire. La production devant débuter au deuxième trimestre 2022. François Bourdin ne va pas pour autant réduire la voilure de ses investissements courants. À compter de cette année, 2,5 millions d’euros seront consacrés chaque année à la modernisation de cette papeterie, active en Sarthe depuis 1844.

Reprise en 2019 par CGMP, la Papeterie du Bourray, en Sarthe, produit de la ouate de cellulose pour le marché des arts de la table.
Reprise en 2019 par CGMP, la Papeterie du Bourray, en Sarthe, produit de la ouate de cellulose pour le marché des arts de la table. — Photo : Cédric Menuet

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail