Maine-et-Loire

Industrie

La fonderie Assa Abloy travaille pour toute l’Europe

Par Olivier Hamard, le 24 janvier 2019

Dans l’usine Vachette Assa Abloy de Longué-Jumelles (Maine-et-Loire), filiale du groupe suédois et finlandais du même nom, sont fabriqués entre 15 et 17 millions de produits par an, poignées ou butées de portes, ensembles de portes ou encore patères porte-vêtements, commercialisés sous la marque Vachette.

L'usine Vachette Assa Abloy de Longué-Jumelles emploie 300 personnes dans le secteur de la fabrication de solutions de sécurisation des accès.
L'usine Vachette Assa Abloy de Longué-Jumelles, qui emploi plus de 300 personnes, a beaucoup investi ces dernières années dans la modernisation de son outil. — Photo : Philippe Eranian - MG

Avec 7 milliards d’euros de chiffre d’affaires, le géant scandinave Assa Abloy est l’un des grands noms de la sécurisation des accès et spécifiquement des solutions d’ouverture de portes avec, en France, sa marque Vachette. Son usine de Longué-Jumelles, dans le Maine-et-Loire, l’une des deux en France avec celle de Sainte-Savine, dans l’Aube, emploie plus de 300 personnes. Avec un savoir-faire unique, puisqu’elle est la plus importante fonderie française de zamak, un mélange de plusieurs métaux incluant entre autres du zinc et de l’aluminium.

Du lingot au produit fini

« Nous sommes prêts à accepter les défis des dix prochaines années sans rougir, affirme Jean-Marc Cither, directeur d’activité de Vachette Assa Abloy. Nous avons anticipé et pris le virage de la modernisation des outils il y a déjà plusieurs années avec beaucoup d’investissements dans une usine aujourd’hui très performante. »

Jean-Marc Cither est le directeur d'activité de Vachette Assa Abloy, qui compte en France une autre unité dans l'Aube, à Sainte-Savine.
Jean-Marc Cither est le directeur d'activité de Vachette Assa Abloy, qui compte en France une autre unité dans l'Aube, à Sainte-Savine. - Photo : Olivier Hamard JDE

Rachetée en 1997 par le groupe suédois Assa Abloy, qui emploie 47 000 personnes dans le monde pour un chiffre d’affaires de 7 milliards d’euros, l’usine de Longué-Jumelles est inscrite depuis longtemps dans le paysage local : l’ancienne entreprise Bezault y est implantée depuis plus de 100 ans. Le site s’est modernisé et agrandi pour occuper maintenant une surface couverte de deux hectares et demi. On y utilise une quarantaine de robots : « Nous avons ici toute la chaîne de production, explique Jean-Marc Cither, puisque la matière première arrive ici en lingots d’aluminium ou de zamak. Elle est fondue dans des moules, les produits sont ensuite polis sur l’un des six îlots robotisés. Viennent ensuite les phases de chromage, d’anodisation et de finition. » Le site longuéen, qui a réalisé en 2017 un chiffre d’affaires de 45 millions d’euros, assure aussi la fonderie pour d’autres unités d’Assa Abloy, qui compte 35 usines en Europe.

Une production unique dans le groupe

Les produits fabriqués dans l’usine longuéenne sont intégrés dans le catalogue de la marque Vachette, fort de 10 000 références dans le domaine de la sécurisation des accès : poignées de portes ou de fenêtres, systèmes coulissants, butées, accessoires pour les fenêtres aluminium et même des garde-corps ou des plinthes pour les bateaux. À 85 %, la production est destinée aux fabricants de portes ou aux quincailliers, le reste rejoignant les circuits de grande distribution pour les particuliers. « Les produits qui sortent du site de Longué-Jumelles sont uniques dans le groupe, précise Jean-Marc Cither. Comme tout ce que nous fabriquons, ils sont conçus par nos designers qui travaillent étroitement avec nos équipes R & D sur de nouvelles matières. Aujourd’hui, nous intégrons aussi beaucoup de digital dans nos fabrications. »

À Longué-Jumelles, passé le virage de la modernisation, reste un défi à relever, propre à tout le secteur de l’industrie : attirer les jeunes talents. « Mais nous avons un avantage, confie Jean-Marc Cither. Celui d’appartenir à un groupe international. Les jeunes ont l’opportunité d'évoluer en intégrant des unités dans d’autres pays. »

L'usine Vachette Assa Abloy de Longué-Jumelles emploie 300 personnes dans le secteur de la fabrication de solutions de sécurisation des accès.
L'usine Vachette Assa Abloy de Longué-Jumelles, qui emploi plus de 300 personnes, a beaucoup investi ces dernières années dans la modernisation de son outil. — Photo : Philippe Eranian - MG

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.