Services

Imbrikation : La start-up qui cherche.. : et trouve vos pistes de diversification

Par Bénédicte Hascoët, le 14 septembre 2016

Créée fin 2014, la start-up angevine Imbrikation devrait faire parler d'elle. Ce qu'elle propose : l'identification de pistes de diversification - nouveaux produits, services ou prestations - aux entreprises... à l'aide de logiciels de recherche automatisée.
Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

L'aventure d'Imbrikation a démarré... par un stage. Elie Terrien, son jeune dirigeant, alors étudiant en master d'intelligence économique, intègre Aiseco, société vendéenne de conseil en stratégie de diversification - qui a notamment vendu ses algorithmes à Google !- et dirigée par Laurent Guérin. Les deux hommes font vite affaire. D'un côté, Elie Terrien qui « avait envie de créer son entreprise dès le lycée » et Laurent Guérin, conscient d'avoir déniché une « pépite ». Ils s'associent avec Charles Barreau, P-dg de DSO Valeurs et Compétences (bureau d'études ingénierie) en Vendée et lancent Imbrikation fin 2014.

4 mois pour trouver LE nouveau produit
Elie Terrien a donc mis au point un groupe de logiciels de recherche automatisée de diversification. Un outil destiné aux entreprises de tous les secteurs. « Nous créons nos propres bases de données en nous appuyant sur des informations que nous allons chercher chez le client, on découvre ses produits, ses compétences, tout ce qui rentre dans ses process.... Le but est de voir comment il fonctionne au jour le jour ; comment il conçoit, comment il fabrique, avec qui, avec quoi... En général, il nous faut 2 mois pour comprendre l'entreprise et définir un cahier des charges. » Ensuite, les choses s'accélèrent. Les informations sont rentrées dans le logiciel qui cherche toutes les voies de diversification possibles : offres, produits, services, prestations mais aussi secteurs d'activités. En clair, l'outil permet d'identifier une typologie de services supplémentaires que l'entreprise pourra vendre. 20 nouveaux produits ou services sont ainsi présentés au client qui en sélectionne 5 sur lesquels Imbrikation va travailler. Elle en étudie les aspects économiques, l'activité en tant que telle, la faisabilité... l'objectif étant aussi que cette nouvelle activité ne nécessite qu'un faible investissement pour l'entreprise. Au final, cette dernière ne choisira de déployer qu'une des 5 propositions. Mais la mission de la start-up ne s'arrête pas là. « Nous abordons la question d'accès au marché tout de suite. Nous disposons d'un réseau de partenaires dans le marketing, le design, la communication, le commercial..., sur lequel nous nous appuyons pour faire des préconisations. Notre offre est globale. » Et tout se passe dans un délai très court. Entre le premier contact et la phase de lancement du nouveau produit, il faut compter seulement 4 mois.

Un chiffre d'affaires doublé en 2016
L'idée séduit. Une vingtaine d'entreprises a déjà fait appel à l'équipe d'Imbrikation. Des industriels sous-traitants ou fabricants à 80 %, mais aussi des bureaux d'études ou des sociétés de services BtoB. Leur point commun ? Toutes cherchaient à se diversifier dans des sous-ensembles pour avoir une activité complémentaire et régulière pour développer leur chiffre d'affaires. Grâce à l'intervention d'Imbrikation, le fabricant de moules pour bateau de Loire-Atlantique AMC a par exemple développé une nouvelle activité d'enseignes et décors en 3D. Le fabricant d'électroménager vendéen, SV Industrie, s'est lui tourné vers les armoires de séchage. « Depuis le lancement, une marque a même été créée ! », ajoute Elie Terrien. Et le bouche à oreille fonctionne. La société qui a généré un chiffre d'affaires de 100.000 € sur son premier exercice en 2015 devrait plus que doubler ce résultat cette année. 5 salariés ont déjà été recrutés.

Une seconde levée de fonds en préparation
Après une première augmentation de capital de 85.000 € en mars 2016 avec l'arrivée d'Anjou Amorçage (60.000 €) - qui détient désormais 15 % du capital - et l'apport des trois associés qui ont réinjecté 25.000 €, une nouvelle levée de fonds se prépare. « Elle sera plus importante que la première, annonce Laurent Guérin. Elle sera destinée à financer la croissance. Pour grandir, nous avons besoin d'embaucher et de financer le développement d'outils complémentaires. Nous ne sommes pas pour autant " chasseurs de primes ", Anjou Amorçage fera évidemment partie de notre stratégie. » Une stratégie qui pourrait bien les mener à l'international où, pour l'heure, aucun concurrent réel - sur l'ensemble de la prestation - n'est identifié.

Imbrikation


(Angers) Dirigeant : Elie Terrien CA 2015 : 100.000 €
7 salariés 02 41 20 28 89 www.imbrikation.fr

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail