Maine-et-Loire

Tourisme

Podcast François Gay (Bioparc de Doué-en-Anjou) : « A plusieurs, on crée une vraie destination de séjour en Anjou »

Par Olivier Hamard, le 18 avril 2019

Ouvert en 1961, le Bioparc de Doué-en-Anjou a lancé cette année de nouveaux travaux pour s’agrandir de plus de deux hectares. Un investissement d’1,8 millions d’euros qui permettra au parc zoologique, le second site du département en termes de fréquentation, d’accueillir de nouveaux animaux et d’offrir un parcours encore plus riche aux visiteurs. Interview de François Gay, directeur du Bioparc de Doué-en-Anjou.

François Gay dirige avec son père Pierre le Bioparc de Doué-en-Anjou fondé par son grand-père en 1961.
François Gay dirige avec son père Pierre le Bioparc de Doué-en-Anjou fondé par son grand-père en 1961. — Photo : P.Chabot

En ce mois d’avril, pour la seconde année consécutive, le Bioparc de Doué-en-Anjou participe aux côtés d’Anjou Tourisme et d’autres partenaires à une vaste campagne de communication à Paris et en proche banlieue pour inviter les touristes franciliens à venir découvrir le patrimoine et les sites locaux. « A plusieurs, on peut créer auprès du public une vraie destination de séjour en Anjou, se réjouit François Gay, qui dirige, avec son père Pierre, le Bioparc de Doué en-Anjou fondé par son grand-père en 1961. Les retombées sont difficiles à évaluer mais nous avons rencontré des visiteurs, dans les allées du parc, angevins expatriés à Paris ou parisiens, qui nous ont parlé de la campagne de communication menée l’an passé. »

Un agrandissement de deux hectares

Le Bioparc, qui accueille environ 230 000 visiteurs par an, pour un chiffre d’affaires de 3,3 M€, auxquels s’ajoutent 1,5 M€ d’activités annexes, restauration et boutique, lance donc cette année un nouvel agrandissement, après celui réalisé il y a deux ans : 2,4 hectares supplémentaires qui viendront s’ajouter aux 15 déjà accessibles au public, pour un investissement de 1,8M€. « L’objectif est d’ouvrir ce nouvel espace en février 2020, précise François Gay, et si les conditions climatiques le permettent, nous aimerions pouvoir accueillir exceptionnellement le public pendant les fêtes de fin d’année 2019. Cet agrandissement va nous permettre de déplacer certaines espèces africaines, comme les lions et les guépards, et leur offrir chacun un territoire d’un hectare. A côté de ces gros animaux carnivores emblématiques, nous accueillerons d’autres petites espèces pour enrichir cet espace. »

Retrouvez l’interview de François Gay, le directeur du Bioparc de Doué-en-Anjou, qui évoque entre autres les travaux d’agrandissement du site, dans l’émission « Le Journal des Entreprises » sur RCF Anjou.

François Gay dirige avec son père Pierre le Bioparc de Doué-en-Anjou fondé par son grand-père en 1961.
François Gay dirige avec son père Pierre le Bioparc de Doué-en-Anjou fondé par son grand-père en 1961. — Photo : P.Chabot

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.