Angers

Plasturgie

Evolis : De la Tanzanie au Japon, l'Angevin à la conquête du monde

Par Bénédicte Hascoët, le 06 janvier 2017

C'est l'une des pépites de l'Anjou. En moins de 15 ans, Evolis est devenue leader mondial sur le marché de la personnalisation de cartes plastiques. En 2017, elle lance sa solution Price Tag, s'installe au Japon et construit un nouveau bâtiment...

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Une croissance annuelle moyenne de 15 % sur les 10 derniers exercices, une présence dans 140 pays, une place de leader mondial sur le marché des systèmes de personnalisation et d'impression de cartes plastiques (badges d'accès, titres de transport, cartes d'étudiant, de paiement, de vote ou de sécurité sociale...), Evolis est une véritable success story. Créée fin 1999, cette PME angevine dont l'aventure a démarré à cinq, emploie désormais 330 collaborateurs. Elle est l'une des rares entreprises de l'Anjou à être cotée sur Alternext. Société de croissance, Evolis innove et sait se diversifier. Ce début d'année, elle lance au grand export sa nouvelle solution "Price Tag" d'étiquetage des produits frais et s'implante au Japon.

De fortes ambitions à l'export dès la création

Cette réussite, les co-fondateurs l'espéraient, Emmanuel Picot en tête. « Dès la création, on visait à être les leaders mondiaux », raconte le P-dg. L'aventure démarre réellement avec la naissance de Privilège Card, une société d'impression sur cartes plastiques, lancée en 1993 par les mêmes 5 associés et rachetée 3 ans plus tard par un Américain. Un « petit Evolis » qui employait 80 personnes lors de sa cession. « Je me suis fait virer. On est reparti de zéro. Mais avec l'expérience de Privilège Card, nous avons recréé avec l'idée d'aller tout de suite à l'export. Notre premier site internet était même en anglais, comme tous nos outils de communication. » Un bon calcul. L'entreprise réalise depuis ses débuts plus de 90 % de son chiffre d'affaires (77 M€ en 2016) à l'international où elle possède des filiales à Miami, Bombay, Singapour, Shanghaï et Lisbonne. Elle ouvre courant janvier un bureau commercial à Tokyo au Japon, un pays où elle espère accroître sa présence après l'obtention, fin 2015, d'un premier marché gouvernemental. En parallèle, elle se développe en Afrique où elle investit depuis deux ans dans son réseau de distribution

Un marché qui se diversifie

La carte sécurisée reste la clé d'entrée de la PME pour attaquer un nouveau marché, notamment à l'export. « On a commencé par la sécurité et le contrôle d'accès puis on s'est " très " diversifié. C'est à la fois stimulant et très complexe. » Avec un besoin de trouver des partenaires relais sur les nombreux segments de marché (NDLR 400 distributeurs dans le monde). Le fabricant d'imprimantes à cartes intervient en effet dans des domaines aussi variés que la banque (son principal secteur d'activité concentré hors zone Europe) ; la sécurité (Élysée) ; les transports (Pass Navigo, Tram d'Angers) ; la santé ; les loisirs (hôtels casinos Barrière, Partouche) ; le sport (porte-monnaie électronique du SCO) ; l'enseignement supérieur ; le commerce (cartes de fidélité)... Une liste qui s'allonge avec de nouveaux marchés remportés chaque année. Dernier en date fin 2016, un contrat de 1,2 M$ avec la province chinoise de Shandong pour l'émission de plusieurs millions de cartes de sécurité sociale.

Un nouveau bâtiment et un lancement de produit en 2017

Après une extension de 3 500 m² de son unique site de fabrication de Beaucouzé en 2014 - destinée à accueillir l'activité d'injection plastique de Détraplast à Thouarcé - société de huit personnes acquise fin 2012 -, Evolis à l'étroit dans ses locaux démarrera la construction d'un nouveau bâtiment jouxtant l'existant au premier trimestre 2017 (investissement non communiqué). Des travaux couplés à un réaménagement interne du site existant. Le projet inclut un espace cantine, des salles de sport et de massage... mais aussi une crèche de 15-20 places sur le concept des Maisons d'assistantes maternelles du groupe de puériculture angevin Candide. En tout début d'année, le fabricant lancera au grand export sa toute nouvelle solution "Price Tag". L'idée, « née autour d'une discussion de comptoir » avec des Angevins travaillant dans la grande distribution est innovante : elle permet l'étiquetage des produits frais avec l'impression de cartes pour les produits frais adapté aux obligations réglementaires du secteur alimentaire (compatibilité avec les aliments, inscription des allergènes...). Une nouvelle diversification pour l'entreprise qui a déjà signé avec Auchan et participera, pour la première fois cette année, à des salons alimentaires. Le commerce de proximité est également une des cibles du fabricant avec « une solution clé en main à moins de 500 € », précise Emmanuel Picot qui annonce déjà la sortie d'une «nouvelle technologie sous huit mois » et le recrutement de 20 personnes cette année.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail