Maine-et-Loire

BTP

Podcast Eric Frémy (Capeb 49) : « Nous avons moins formé pendant la crise mais la tendance s’inverse »

Par Olivier Hamard, le 16 mai 2019

La Capeb, Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment, représente dans le Maine-et-Loire 1 250 entreprises qui emploient environ 5 600 salariés. Depuis 2016, le secteur relève la tête, après des années marquées par une crise économique qui l’a impacté pendant près de dix ans. Interview d’Eric Frémy, le président de la Capeb de Maine-et-Loire, à l'occasion de l'assemblée générale annuelle de l'organisation et du lancement de la plateforme "360 Travaux".

Pour Eric Frémy, le président de la Capeb 49,  la reprise effective du secteur du bâtiment n'offre pas encore de visibilité à long terme.
Pour Eric Frémy, si le secteur du bâtiment a moins formé pendant la crise, la tendance s'inverse aujourd'hui avec plus de jeunes en formation. — Photo : Olivier Hamard JDE

De 2008 à 2016, l’artisanat, comme d’autres secteurs, a souffert : moins de chantiers, des entreprises en difficultés, tout au long d'une crise aussi durable qu’elle fut soudaine. Aujourd’hui, le secteur se porte mieux, avec des carnets de commandes beaucoup plus fournis. « 2017 et 2018 ont été de bonnes années, affirme Eric Frémy, le président de la Capeb de Maine-et-Loire, lui-même dirigeant d’une entreprise de peinture. Pour 2019, c’est également bien parti dans la totalité des métiers du bâtiment et il y a une réelle demande pour les professionnels. »

Un regain de jeunes en formation dans les CFA

Si la demande existe, certains professionnels peinent parfois à recruter pour y répondre. Comme le transport ou l’industrie, le bâtiment souffre lui aussi de difficultés pour embaucher. La faute à la fois à une baisse du nombre de jeunes qualifiés et à des métiers qui ont encore du mal à susciter des vocations : « Cette situation était prévisible car pendant la crise, nous avons moins formé, reconnaît Eric Frémy. Mais la tendance s’inverse et on sent un regain dans les CFA, avec plus de jeunes en formation. Nous allons aussi au-devant d’eux avec une opération appelée « Artisan messager » : Des artisans en retraite vont présenter aux collégiens les métiers du bâtiment qu’ils ne connaissent pas toujours très bien. »

Une plateforme à 360° pour professionnels et particuliers

À l’occasion de son assemblée générale, la Capeb de Maine-et-Loire présentera à ses membres une nouveauté mise en place par l’organisation patronale au plan national : la plateforme « 360 Travaux », un site internet sur lequel les particuliers souhaitant réaliser des travaux vont pouvoir demander des devis à des artisans proches de leur domicile. « Elle couvre l'ensemble des métiers du secteur du bâtiment à 360 degrés, précise Eric Frémy, et peut ainsi répondre à toutes les demandes d’un particulier. Il y a dans cette initiative une volonté importante de conserver la proximité, puisque les gens vont pouvoir y trouver des artisans qui travaillent près de chez eux."

Opérationnelle depuis quelques semaines seulement, la plateforme 360 Travaux de la Capeb regroupe à ce jour 4 000 artisans qualifiés dans toute la France. Auprès de l’organisation patronale se sont engagés plusieurs partenaires, parmi lesquels l’Ademe, l’agence de développement et de maîtrise de l’énergie, le réseau Orcab, qui regroupe des coopératives d’achat des artisans du bâtiment, ou encore plusieurs grands noms du secteur de l’assurance.

Retrouvez l’interview d’Eric Frémy, le président de la Capeb de Maine-et-Loire, dans l’émission « Le Journal des Entreprises » sur RCF Anjou.

Pour Eric Frémy, le président de la Capeb 49,  la reprise effective du secteur du bâtiment n'offre pas encore de visibilité à long terme.
Pour Eric Frémy, si le secteur du bâtiment a moins formé pendant la crise, la tendance s'inverse aujourd'hui avec plus de jeunes en formation. — Photo : Olivier Hamard JDE