Sarthe

Distribution

En croissance, le distributeur d’imprimantes 3D Hava 3D s’agrandit

Par Rémi Hagel, le 26 septembre 2022

Basé au Mans, le groupe Hava 3D a doublé la taille de ses locaux. En croissance, ce distributeur de matériel d’impression en trois dimensions mise sur son nouveau service de formation, ainsi que sur les promesses d’innovation. Son site d’e-commerce Makershop est le plus important du marché français.

La société mancelle vend les imprimantes 3D et assure également conseils et maintenance.
La société mancelle vend les imprimantes 3D et assure également conseils et maintenance. — Photo : Hava 3D

Distributeur de matériel d’impression en trois dimensions, Hava 3D a doublé la surface de ses locaux au Mans. Ses 35 collaborateurs manceaux occupent désormais 1 000 m2, dont un nouveau showroom de 300 m2, permettant d’exposer des imprimantes industrielles. Le groupe se porte bien. Stanislas Clicquot, qui l’a repris en 2019, préfère toutefois rester discret sur son chiffre d’affaires (il était de plus de 10 M€ en 2019), compte tenu de la concurrence forte. "Nous avons connu une très belle année 2020, avec une ruée sur les consommables, notamment pour fabriquer des visières pendant l’épidémie de Covid. Puis l’activité est retombée en 2021, année que je considère comme une année de correction. 2022 est partie sur une croissance à deux chiffres, mais tout va se jouer sur la fin d’année : les sociétés consomment – ou pas - leurs crédits. Les activités de mes canaux de vente directs que sont mes filiales Makershop et NeoFab affichent une croissance de 11 %, et représentent les trois quarts du chiffre d’affaires."

Besoin de formation

Le groupe décline son activité dans ses trois filiales principales : Makershop, NeoFab et Hava 3D Academy (une quatrième, Sotec 3D, est moins active). Makershop est le site d’e-commerce destiné aux imprimantes 3D de bureau, ainsi qu’à leur maintenance et aux consommables. Avec 4 000 machines vendues chaque année, dont 75 % à des clients professionnels, c’est le premier site en France. "Il existe 700 fabricants d’imprimantes 3D dans le monde. La clientèle est également fragmentée. On fait le pont entre les deux", expose Stanislas Clicquot. NeoFab commercialise les imprimantes 3D industrielles. Une bonne cinquantaine est vendue chaque année, d’une valeur de 20 000 à 300 000 euros. Pour de tels biens, l’accompagnement du client est incontournable, en amont comme pour l’après-vente.

Au Mans, Hava 3D dispose désormais d’un showroom plus spacieux, incluant les imprimantes à usage industriel. Afin d’appuyer leur expertise, Stanislas Clicquot et ses équipes ont créé Hava 3D Academy.
Au Mans, Hava 3D dispose désormais d’un showroom plus spacieux, incluant les imprimantes à usage industriel. Afin d’appuyer leur expertise, Stanislas Clicquot et ses équipes ont créé Hava 3D Academy. - Photo : Hava 3D

Constatant le besoin de conseils des clients, le groupe a créé Hava 3D Academy en janvier 2022. "Le service après-vente est sollicité soit parce qu’une machine est défectueuse, soit parce que le client l’utilise mal", décrit Stanislas Clicquot. Organisme de formation agréé Qualiopi, Hava 3D Academy forme à l’utilisation du matériel, mais aussi à l’approche générale de la 3D, comme aux compétences annexes, par exemple la modélisation numérique de pièces.

Dans l’attente de nouvelles technologies

Si le marché est porteur, "on manque de nouveautés depuis quelques années". Toutefois, celles-ci devraient réapparaître en 2023. Stanislas Clicquot observe avec intérêt la fusion prochaine du hollandais Ultimaker et de l’américain MakerBot pour constituer le plus gros fabricant mondial de machines à filament de bureau. Le géant devrait proposer un nouveau produit. Le chef d’entreprise manceau compte aussi sur une prochaine innovation d’un fournisseur espagnol, permettant d’utiliser des résines plus visqueuses et ainsi élaborer des pièces avec des propriétés nouvelles.

Outre son siège manceau rénové, qu’elle inaugure ce 27 septembre 2022, Hava 3D possède également une agence à Lyon (avec deux personnes). Celle-ci a déménagé il y a un an dans la zone Confluence, dans une agence plus grande, dotée d’un showroom. Dans le Rhône comme en Sarthe, des recrutements sont ouverts.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition