Maine-et-Loire

Réseaux économiques

Election de la CCI de Maine-et-Loire : Matthieu Billiard veut rapprocher l'institution des territoires 

Par Olivier Hamard, le 21 octobre 2021

Du 27 octobre au 9 novembre, 34 327 ressortissants sont invités à voter pour les élections de la CCI de Maine-et-Loire. Matthieu Billard, 39 ans, conduit l’unique liste dans le département. Le candidat veut rapprocher la CCI des territoires, l’ouvrir vers l’extérieur en simplifiant son fonctionnement et mener une réflexion sur l’entreprise de demain.

Matthieu Billiard entouré du président du Medef Anjou Bertrand Schaupp, du président de la CPME 49 Philippe Couprie, et du président du Medef du pays choletais Sylvain Apaire.
Matthieu Billiard entouré du président du Medef Anjou Bertrand Schaupp, du président de la CPME 49 Philippe Couprie, et du président du Medef du pays choletais Sylvain Apaire. — Photo : Olivier Hamard

Pour les prochaines élections de la CCI (27 octobre-9 novembre), le Medef Anjou, le Medef du Pays Choletais et la CPME de Maine-et-Loire soutiennent tous les trois, de même que le président sortant Eric Grelier, la liste conduite par Matthieu Billiard, dirigeant des entreprises angevines Soqrate (édition de logiciel) et AppCell (transformation de produits non tissés), départementale. L’unique candidat veut faire de cette mandature à venir l’occasion de se rapprocher des territoires et de gagner en proximité : "Historiquement, notre CCI est issue de la fusion des trois chambres d’Angers, Saumur et Cholet, précise Matthieu Billiard. Je souhaite remettre en place trois vice-présidences territoriales, avec des binômes ou des trinômes, pour travailler au plus près des acteurs locaux tels que les établissements publics de coopération intercommunale."

Formation et commerce

Le candidat prévoit également deux autres vice-présidences, l’une pour la formation et l’autre pour le commerce : "La formation représente 28 millions sur les 33 millions d’euros de produits de la CCI chaque année, indique-t-il. C’est un pan de l’activité de la chambre qui justifie une vice-présidence. Par ailleurs, le commerce est un domaine très spécifique, avec beaucoup de particularités, et une vice-présidence pour ce secteur est totalement justifiée."

Des groupes-projet aux objectifs courts et mesurables

Second point fort sur lequel le candidat a bâti son programme, la méthode. Il souhaite que les chefs d’entreprise s’approprient les différents sujets et prévoit cinq commissions principales : "Formation et recrutement", "Croissance responsable et soutenable", "Information et financement du développement", "Proximité territoire", "Connexion à l’écosystème et optimisation de l’usage numérique".

"Dans chacune de ces commissions portées par des membres de la CCI élus et permanents, il faut qu’on ait la capacité de mettre en place des groupes-projet avec des objectifs courts et mesurables, en allant chercher des chefs d’entreprise ou des acteurs locaux extérieurs à la chambre pour qu’ils apportent leur expertise pour mener ensemble des actions", plaide Matthieu Billiard.

Troisième axe de travail, l’entreprise de demain : le candidat souhaite mener une réflexion sur le sujet "pour être encore plus attractifs pour les jeunes, en particulier dans le secteur de l’industrie", précise-t-il.

Autour de lui, le candidat à la présidence de la CCI a réuni une liste de 50 chefs d’entreprise, dont 30 % de femmes. Parmi elles, au moins deux, selon Matthieu Billiard, devraient avoir un poste de vice-présidente. La liste a été renouvelée à hauteur de 40 % et compte des dirigeants de l’ensemble du territoire. Reste au candidat et à ses soutiens de convaincre les électeurs de voter : à 100 % en ligne pour la première fois. Lors du dernier scrutin, seuls 11 % des ressortissants s’étaient prononcés dans le département. "Il faut motiver les électeurs, déclarent de concert Bertrand Schaupp, Sylvain Apaire et Philippe Couprie, respectivement présidents du Medef Anjou, du Medef du pays choletais et de la CPME 49. Nous allons battre le rappel auprès de nos adhérents et travailler sur une campagne de SMS et sur les réseaux sociaux." Une première assemblée générale d’installation se tiendra le 19 novembre.

Matthieu Billiard entouré du président du Medef Anjou Bertrand Schaupp, du président de la CPME 49 Philippe Couprie, et du président du Medef du pays choletais Sylvain Apaire.
Matthieu Billiard entouré du président du Medef Anjou Bertrand Schaupp, du président de la CPME 49 Philippe Couprie, et du président du Medef du pays choletais Sylvain Apaire. — Photo : Olivier Hamard

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail