Nantes

Transport

ED-Trans reprend le nantais NTL France

Par Cédric Menuet, le 19 avril 2017

L’affréteur manceau signe sa première opération de croissance externe en rachetant la filiale française du transporteur allemand NTL. Une acquisition en région nantaise permettant à ED-Trans de conforter ses positions à l’international.

Après une phase de créations d'agences, Emmanuel Deret achève la première opération de croissance externe d'ED-Trans.
Après une phase de créations d'agences, Emmanuel Deret achève la première opération de croissance externe d'ED-Trans. — Photo : Cédric Menuet - Le Journal des entreprises

Menant depuis 2004 un développement par croissance organique de sa société ED-Trans, Emmanuel Deret signe en avril sa première opération de croissance externe. Fort d’un chiffre d’affaires de 12,7 millions d’euros pour 26 salariés, l’organisateur de transport routier, maritime et aérien acquiert en effet NTL France, filiale de l’allemand Nijmeijer Transport und Logistik (NTL), basée à Gronau, dans la Ruhr. Une antenne française créée en 2011 afin de trouver des flux de retour pour les camions de sa maison mère dans le sens France-Allemagne. En France, cette société emploie quatre personnes à Saint-Herblain et est spécialisée dans l’organisation de transport. Une complémentarité qui a séduit l’entrepreneur sarthois. « NTL France a un fort savoir-faire sur l’Allemagne, mais nous ouvre les portes également vers le Bénélux et l’Autriche. Ce qui permet de nous conforter sur ces pays où nous travaillons déjà. » Côté NTL Allemagne, cette cession va lui permettre de développer de nouveaux flux en partance de France depuis les cinq sites d’exploitation que compte ED-Trans au Mans, Nantes, Rennes, Saint-Germain-en-Laye et Lyon. La relation commerciale entre les deux entreprises étant en effet maintenue et la marque NTL conservée par ED-Trans.

Regroupement à Carquefou

L’acquisition permet à ED-Trans de mettre la main sur un volume d’affaires de 2,6 millions d’euros réalisé depuis Nantes sur un portefeuille de 70 clients. Principalement des PME industrielles ligériennes et bretonnes. « C’est ce qui me plaisait dans cette opération ! Sur ces 70 clients, NTL et ED-Trans n’en ont qu’un seul en commun. » Pas de doublon côté clientèle donc, mais la question se pose à Nantes, où ED-Trans compte un site à Carquefou et NTL France à Saint-Herblain. « On regroupe au 1er septembre les équipes à Carquefou », poursuit Emmanuel Deret qui prévoit une embauche sur place d’ici à la fin de l’année. Avec 12 personnes sur site, l’antenne nantaise réalisera ainsi 6 millions d’euros de chiffre d’affaires. « Sous trois ans, on vise 4 millions d’euros pour NTL. Par effet boule de neige, ED Trans Nantes va monter à près de 5 millions d’euros sur la même période », estime le dirigeant. D’ici là, les deux structures auront déménagé dans un nouveau bâtiment, plus vaste et équipé d’un entrepôt, toujours à Carquefou. Une installation planifiée pour la rentrée 2018.

Après une phase de créations d'agences, Emmanuel Deret achève la première opération de croissance externe d'ED-Trans.
Après une phase de créations d'agences, Emmanuel Deret achève la première opération de croissance externe d'ED-Trans. — Photo : Cédric Menuet - Le Journal des entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.