Sarthe

Textile

Coronavirus : Une filière de production de blouses émerge au Mans

Par Cédric Menuet, le 06 avril 2020

Dans le contexte de l'épidémie de coronavirus, des structures sarthoises se rapprochent pour confectionner des surblouses de protection qui commencent à faire défaut pour les personnels soignants de l’hôpital du Mans. L’établissement ayant un besoin immédiat de 43 000 de ces tenues.

Pour assurer la production de blouses pour l'hôpital du Mans, Flavien Mauny a sourcé la matière première auprès de la PME sarthoise CGMP.
Pour assurer la production de blouses pour l'hôpital du Mans, Flavien Mauny a sourcé la matière première auprès de la PME sarthoise CGMP. — Photo : Flavien Mauny

L’AD Gesti Catmanor lance cette semaine la production de surblouses hospitalières. Basé à la Chapelle-Saint-Aubin (Sarthe), cet Esat (Établissement et service d’aide par le travail) va ainsi fournir 30 000 pièces au centre hospitalier du Mans qui consomme chaque semaine 4 000 de ces tenues jetables. « Ils sont en pénurie de consommables, avec un besoin immédiat de 43 000 blouses », indique Flavien Mauny, entrepreneur en cours de création de Dragamig au Mans, une plateforme de mise en relation entre créatifs et industriels.

Cet ingénieur textile de formation a ainsi assuré le contact entre les différents protagonistes de ce projet. La matière première est trouvée chez CGMP (36 M€ de CA, 140 salariés) à Tuffé, une PME sarthoise spécialisée dans la fabrication de nappes et serviettes en papier. « Ça peut paraître surprenant de faire appel à des produits issus des arts de la table pour aller vers le sanitaire, mais les matériaux utilisés par CGMP sont dédiés à l’alimentaire et donc parfaitement adaptés. Nous avons retenu un spunbond polypropylène (tissu en polypropylène non tissé, NDLR), un textile utilisé justement pour la confection de blouses et de charlottes. C’est même une matière sur-qualitative pour cet usage ! »

« Confection en cohorte »

Avec un patron validé la semaine dernière par l’hôpital du Mans, l’AD Gesti Catmador va ainsi produire une centaine de blouses par jour. Pour accélérer la cadence, Flavien Mauny étudie la possibilité d’élargir les sources de fabrication. « On peut imaginer une confection en cohorte, en faisant appel par exemple aux forces vives inactives comme les couturières, afin de répondre aux besoins. Il y a également toute une réflexion à mener autour de la logistique que cela implique », souligne l’entrepreneur. Et Flavien Mauny n’entend pas s’arrêter là, il réfléchit ainsi en parallèle à la production de blouses en tissu, afin de fournir au centre hospitalier du Mans des tenues lavables.

Pour assurer la production de blouses pour l'hôpital du Mans, Flavien Mauny a sourcé la matière première auprès de la PME sarthoise CGMP.
Pour assurer la production de blouses pour l'hôpital du Mans, Flavien Mauny a sourcé la matière première auprès de la PME sarthoise CGMP. — Photo : Flavien Mauny

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail