Maine-et-Loire

Environnement

Coronavirus : le groupe Brangeon entretient le lien avec ses salariés confinés

Par Olivier Hamard, le 20 mars 2020

Pendant le confinement, le groupe de transport, collecte et gestion des déchets angevin Brangeon continue d’échanger avec ses 1 300 collaborateurs. Le groupe familial continue d’assurer certaines activités, comme la collecte des déchets ou le transport et garde le contact avec le personnel confiné chez lui.

Le groupe Brangeon intervient entre autres dans la gestion des déchets pour les collectivités.
Pour le groupe Brangeon, la collecte des déchets continue mais des activités sont à l'arrêt. Environ 20% des salariés continuent le travail. — Photo : Groupe Brangeon

« On gère du mieux qu’on peut, mais c’est de la gestion au quotidien ! » Par nature, Victor Brangeon, le responsable des relations publiques du groupe familial angevin du même nom (150 M€ de CA, 1 300 salariés), reste zen et posé. Et face à la crise du coronavirus et au confinement, l’entreprise s’organise, chaque jour un peu différemment, pour assurer ses différentes missions de transport, de collecte et de gestion des déchets. Mais aussi pour garder un lien étroit avec tous ceux de l’entreprise, environ 80 % des , qui sont confinés chez eux.

Une priorité : la sécurité de ceux qui travaillent

La collecte des déchets au service des collectivités est toujours assurée, ainsi que celles des ordures ménagères et du tri sélectif, mais le groupe Brangeon a fermé cinq de ses sites de recyclages sur 17, répartis dans le grand Ouest. Il a également arrêté le centre de tri des déchets de Cholet et la totalité de l’équipe administrative a quitté les locaux et les échanges entre managers se font par visioconférence. « Il n’y a plus personne au siège, précise Victor Brangeon. Avant l’annonce du confinement, nous avions déjà anticipé, les fonctions supports avaient été placées en télétravail. »

Le personnel absent est selon les cas en congés, en télétravail, au chômage technique ou en arrêt pour garde d’enfant. « Pour tous ceux qui travaillent actuellement dans l’entreprise, sur les sites ou sur la route, nous avons une priorité : leur protection sanitaire. Nous assurons encore du transport, en fonction de la demande mais celle-ci tend à diminuer. Dans les camions, nos chauffeurs ont avec eux des lingettes désinfectantes, et n’ont aucun contact physique lorsqu’ils effectuent les livraisons. »

Une page internet dédiée aux salariés et un numéro vert

Pour les salariés confinés chez eux, le groupe angevin a mis en place différentes mesures pour conserver le lien : il alimente plusieurs fois par jour en informations une page réservée aux salariés sur son site internet. « Nous informons aussi régulièrement les salariés par mail ou SMS pour donner des infos ou inviter à se connecter sur la page dédiée, ajoute Victor Brangeon. Nous avons aussi ouvert une foire aux questions. Certains sont inquiets, se demandent combien de temps cela va durer. On essaie donc de les écouter et de les rassurer ». Le groupe a aussi remis en avant un numéro vert dédié, en place depuis plusieurs années déjà, où les collaborateurs peuvent contacter un psychologue ou une assistante sociale.

Le groupe Brangeon intervient entre autres dans la gestion des déchets pour les collectivités.
Pour le groupe Brangeon, la collecte des déchets continue mais des activités sont à l'arrêt. Environ 20% des salariés continuent le travail. — Photo : Groupe Brangeon

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail