Sarthe

Santé

Coronavirus : face à l’afflux de commandes, Villard Médical s'appuie sur la sous-traitance locale

Par Cédric Menuet, le 27 mars 2020

L’épidémie de Covid 19 entraîne une hausse spectaculaire des commandes pour Villard Médical. Le fabricant de mobilier hospitalier y répond en faisant appel à la sous-traitance locale. Une première pour l’entreprise sarthoise.

Basée à Sargé-Lès-Le Mans, Sofame est spécialisée dans la fabrication de mobilier industriel.
Pour répondre à la demande de Villard Médical, Sofame a rouvert son atelier peinture avec six salariés. — Photo : Sofame

La crise sanitaire que connaît actuellement la France n’entame pas l’activité de Villard Médical. Forte de 10 millions d’euros de chiffre d’affaires, cette PME compte 50 salariés mobilisés à la production de mobilier hospitalier. Et le travail ne manque pas dans son usine de Neuville-sur-Sarthe, à côté du Mans, où les commandes affluent à un rythme soutenu. « Les sollicitations se sont multipliées sur nos divers produits, avec notamment une forte demande sur nos chariots d’isolement. Nous en produisons 2 000 par an, et on nous en a commandés 2 000 en une semaine », souligne Franck Esclapez, président de Villard Médical.

Ce chariot est destiné à accueillir les tenues de protection que revêtent les personnels soignants lorsqu’ils entrent dans une chambre. « Il y a un tel nombre d’hospitalisations, qu’il a fallu créer de nouveaux services de réanimation et en rééquiper d’autres. Nous avons senti la vague monter dès fin février quand les commandes ont commencé à dépasser les 50 unités par semaine, jusqu’à atteindre les 2 000 », poursuit le dirigeant.

Pour y répondre, Franck Esclapez s’est rapidement préoccupé de ses approvisionnements en matière première, dans un contexte d’arrêt des entreprises, et fait le choix d’appeler en renfort des confrères. Une première. « Il était impératif de livrer rapidement nos clients, la sous-traitance était une évidence. Il est plus facile de répartir le travail localement dans un périmètre proche afin de réduire les temps et les coûts. »

Réouverture des ateliers de Sofame

Ainsi, Franck Esclapez a confié une activité de soudure à la tôlerie industrielle TIM en Mayenne et sous-traité la peinture au fabricant sarthois de mobilier industriel Sofame. « J’ai fermé l’entreprise le 17 mars au soir. Deux jours après, Franck Esclapez m’appelait pour me demander de rouvrir notre atelier peinture. J’ai dit oui tout de suite », raconte Philippe Crespin, dirigeant de Sofame, à Sargé-Lès-Le Mans. Six salariés retournent ainsi au travail, en appliquant les mesures de protection idoines, pour assurer cette commande.

« Eux aussi ont dit oui tout de suite. Au-delà de dépanner un confrère, nous participons à l’effort collectif de lutte contre l’épidémie. Cela nous permet aussi de garder l’entreprise sous tension, en prévision de la sortie de crise. » Employant 47 personnes pour 8 millions d’euros de chiffre d’affaires, Sofame va également relancer une petite activité de soudure pour Villard Médical, avec deux salariés.

Néanmoins, pour Villard Médical, ce pic ne doit pas masquer le ralentissement à venir de l’activité. « Nous avons reçu des commandes massives sur une courte période, le rythme va évidemment se tasser dans les prochaines semaines », assure Franck Esclapez. Car, compte tenu du taux d’équipement actuel des hôpitaux, leur demande sur certains produits de Villard Médical va elle aussi régresser. « Nous n’allons retrouver tout de suite nos volumes annuels de 2 000 chariots d’isolement. C’est une certitude », assène le chef d’entreprise.

Basée à Sargé-Lès-Le Mans, Sofame est spécialisée dans la fabrication de mobilier industriel.
Pour répondre à la demande de Villard Médical, Sofame a rouvert son atelier peinture avec six salariés. — Photo : Sofame

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail