Sarthe

Industrie

Cmapub repositionne son offre

Par Cédric Menuet, le 20 décembre 2018

Sorti du réseau Signarama il y a 18 mois, le spécialiste de la signalétique revoit son positionnement. L’entreprise sarthoise effectue ainsi sa première croissance externe et investit en 2019.

Jonathan Doléans, dirigeant de Cmapub à Ecommoy.
Jonathan Doléans, dirigeant de Cmapub à Ecommoy. — Photo : Cédric Menuet - Le Journal des entreprises

Un an et demi après son départ du réseau Signarama, le fabricant sarthois de signalétique Cmapub veut rebondir sur le web. Basé à Ecommoy, au sud du Mans, cette entreprise de 6 salariés compte en effet sur la vente en ligne pour justement contrer les e-commerçants de son secteur d’activité. « Nous sommes de plus en plus concurrencé par Internet, nous travaillons donc à une réponse depuis 18 mois », indique Jonathan Doléans, dirigeant de Cmapub. La riposte est passé début décembre par l’acquisition de Lookvoiture, une société parisienne dédiée à la vente en ligne d’autocollants de personnalisation de véhicules. Une activité que le Sarthois connaît bien puisqu’il dispose déjà d’un atelier de flocage automobile dans ses locaux d’Ecommoy. « Lookvoiture sous-traitait la fabrication alors que nous allons l’assurer, sans investissement supplémentaire. Nous gagnons également du temps avec un site déjà opérationnel qui enregistre des commandes récurrentes. » Avec cette nouvelle corde à son arc, Cmapub entend cibler une clientèle de TPE et PME, ainsi que de grands comptes disposant d’une flotte automobile. En complément, l’entreprise lance en janvier un site e-commerce consacré aux drapeaux publicitaires, dont elle assure déjà la production à Ecommoy. « C'est un produit standard, qui fonctionne bien. Nous le déclinons en une centaine de modèles, avec un visuel clé en main. Le site dédié aux drapeaux permet de nous identifier en tant que spécialiste sur le web », explique le dirigeant de Cmapub.

Positionnement vert et innovation

Parallèlement, Jonathan Doléans engage près de 300 000 euros dans l’achat de nouvelles machines. Un premier investissement de 60 000 euros réalisé en juillet a permis l’acquisition d’une table de découpe, assurant le travail de matières rigides, comme le carton. « Nous lançons une gamme de mobilier professionnel, comme des comptoirs, des tables hautes, en carton. L’objectif est de sortir du produit basique en nous différenciant et donc en étant innovant. » L’innovation passe également par un positionnement éco-responsable. Cmapub entend en effet supprimer ses solvants de nettoyage et proposer des produits éco-conçus. « Nous abandonnons les bâches en PVC qui ne sont pas recyclables pour des modèles issus de bouteilles plastique valorisées. C’est un positionnement qui, en plus du web, nous apportera une nouvelle clientèle », appuie le dirigeant.

240 000 euros sont également investis dans l'acquisition de deux nouvelles machines d’impression. Moins gourmandes en électricité et en encres, ces imprimantes permettront, à leurs mises en service en 2019, d’augmenter les capacités de production pour l’une et d’imprimer en grand format sur tous supports, y compris le carton, pour l’autre. Une stratégie qui devrait permettre à Cmapub de retrouver la croissance. Après un chiffre d’affaires de 660 000 euros en 2017, l’entreprise d’Ecommoy termine 2018 en retrait à 600 000 euros, conséquence de sa sortie du réseau Signarama.

Jonathan Doléans, dirigeant de Cmapub à Ecommoy.
Jonathan Doléans, dirigeant de Cmapub à Ecommoy. — Photo : Cédric Menuet - Le Journal des entreprises