Réseaux

Club immobilier du Maine : Un observatoire unique pour la Sarthe

Par Anne-Marie d'Argentré, le 05 décembre 2008

Créé mi-novembre, le Club Immobilier du Maine fédère au sein d'une structure unique tous les professionnels du secteur. Une initiative qui tombe à pic dans un marché en quête de visibilité.
Le Journal des Entreprises, l'économie en régions — Photo : Le Journal des Entreprises

Quand une idée est bonne, pourquoi ne pas s'en inspirer? C'est en observant le travail du Club Immobilier Nantes Atlantique (CINA) que plusieurs acteurs de l'immobilier sarthois ont eu le souhait de créer une structure semblable auMans. Constitué sous forme d'association Loi 1901 le 14novembre dernier, le Club Immobilier du Maine (C.I.M) a fait le plein de membres. FNAIM, Foncière Lelièvre, Fédération du Bâtiment, Cobaty, Ordre des Notaires, des Architectes, des Géomètres, CAUE, Adema, Sarthe Expansion, Medef, Fédération bancaire sarthoise resserrent les rangs dans un marché caractérisé par une forte dispersion des intervenants. «Le projet du C.I.M est à la fois simple et ambitieux: se regrouper pour mieux comprendre les marchés de l'immobilier d'habitat et d'entreprise, qui obéissent à des logiques différentes. Et se doter d'un outil statistique performant afin d'être force de proposition locale», annonce Philippe Leboucher, directeur général de la Foncière Lelièvre. Une opinion partagée par Michel Vincent, président de la FNAIM, qui relève l'urgence de disposer de statistiques fiables au sein d'un observatoire unique. «Qu'est-ce qui est construit? Qu'est-ce qui est disponible? Quels sont les prix au m²? Il faut recouper toutes ces notions pour être performant sur le terrain du développement économique.» Si l'idée de créer le club a été lancée avant la crise, les turbulences économiques actuelles lui donnent une légitimité renforcée. Entre mises en chantier retardées, baisse du nombre de permis de construire, chute des transactions, durcissement du crédit et crise de confiance des entreprises, il y a urgence à disposer d'informations claires pour garder la tête froide. «Collectivités, aménageurs, architectes, constructeurs et clients finaux se croisent mais ne se rencontrent jamais tous ensemble. En offrant une structure transversale, le C.I.M doit devenir un véritable outil d'aide à la décision», explique Philippe Leboucher. Pour Gérard Fuseau (Sarthe Expansion), qui prend en charge la commission Immobilier d'entreprise au sein du C.I.M, la création du club tombe à point nommé pour rassurer les investisseurs. «On observe de l'attentisme, par rapport à des projets qui étaient lancés, mais on espère que les choses vont se débloquer. Le rôle du club est de dégager l'horizon à moyen terme afin que les investisseurs puissent s'engager à bon escient.»

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture