Le Mans

Automobile

Claas maintient ses positions en France

Par Cédric Menuet, le 14 décembre 2017

Le constructeur allemand de machines agricoles voit son activité reculer de 13% en France. Malgré ce contexte, Claas parvient à maintenir ses volumes grâce à l’export et poursuit ses investissements.

Frédéric Verbitzky, président de Claas France, Hermann Lohbeck, porte-parole de la direction du groupe Claas, et Hans Lampert, directeur financier. — Photo : Cédric Menuet - Le Journal des entreprises

Claas renoue avec la croissance. Après un exercice 2016 en baisse de 5,4% à 3,63 milliards d’euros de chiffre d’affaires, le groupe allemand enregistre pour 2017 un chiffre d’affaires de 3,76 milliards d’euros. Le fabricant de machines agricoles a en effet connu de mauvaises performances en Europe de l’Ouest. Si en Allemagne, son premier marché, Claas stabilise son activité à 785 millions d’euros (+0,9%), en France le groupe dévisse de 13% à 657 millions d’euros.

La firme de Harsewinkel subit en effet le contrecoup d’une mauvaise récolte hexagonale et de la fin de l’effet positif de la loi Macron. Un dispositif mis en œuvre en 2015 et prolongé en 2016 permettant d’effectuer un suramortissement dans le cas d’un investissement de matériel neuf. « L’année 2017 a été difficile en France. Le marché du tracteur a baissé de 23%, celui de la moissonneuse-batteuse de 35%. En revanche, on maintient nos positions, avec 12% de parts de marché sur le tracteur et on devient leader sur les presses à balles carrées avec 33% du marché français », explique Frédéric Verbitzky, président de Claas France.

9 millions d’investissements au Mans en 2018

Le site de Woippy en Moselle, qui produit ces presses, enregistre ainsi une croissance de 10% par rapport à 2016, due notamment au lancement de deux nouveaux produits. Son activité devrait être stable sur le prochain exercice selon la direction du groupe.

Au Mans, l’usine de tracteurs a maintenu sa cadence annuelle à 9 000 tracteurs en 2017. « Il n’y a pas eu de perte de volumes grâce à l’export. On a même fait 20% de mieux par rapport à ce que nous avions prévu au budget. » Le président de Claas France table sur l’arrivée sur le marché de nouveaux engins pour enregistrer une croissance de 10% en 2018. Le site va par ailleurs bénéficier d’un investissement de 9 millions dans le cadre du plan de modernisation de cette usine qui emploie 700 salariés.

Frédéric Verbitzky, président de Claas France, Hermann Lohbeck, porte-parole de la direction du groupe Claas, et Hans Lampert, directeur financier. — Photo : Cédric Menuet - Le Journal des entreprises

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture