Maine-et-Loire

Industrie

A Cholet, Thales fabrique la radio militaire du futur

Par Olivier Hamard, le 18 septembre 2019

Après plusieurs années de recherche et de développement, en partenariat étroit avec la Direction générale de l’armement, l’unité choletaise du groupe Thalès, qui emploie 1 400 personnes, a inauguré dans un bâtiment de 1 000 mètres carrés une nouvelle ligne de production pour la radio logicielle Contact à destination de l’armée française.

Le système de communication Contact développé par Thales à Cholet équipera toutes les composantes de l'armée française.
Une centaine d'appareils du programme Contact sortiront chaque jour de l'unité choletaise de Thales à partir de 2020. — Photo : Olivier Hamard JDE

Développé pour les forces françaises, le programme de radio logicielle Contact est maintenant fabriqué par l’unité choletaise du groupe Thalès, sur une nouvelle ligne de production officiellement inaugurée dans un bâtiment de 1 000 mètres carrés. Le contrat, signé en 2012, porte sur 1,06 Md€.

25000 postes à fabriquer

Contact, la radio logicielle haut débit ultra-sécurisée, constituera donc à l’avenir le système de communication de toutes les forces de défense française et sera utilisée par les trois armées, air, terre et mer.

Pour Patrice Caine, le Pdg de Thales, le programme Contact est un projet "hors normes".
Pour Patrice Caine, le Pdg de Thales, le programme Contact est un projet "hors normes". - Photo : Olivier Hamard JDE

Pour le groupe Thales, c’est un chantier de plusieurs années qui se profile, après déjà une phase de développement entamée depuis la signature du contrat en 2012, portant sur un peu plus d’un milliard d’euros : « Ce projet hors normes, précise Patrice Caine, Pdg de Thales, a mobilisé plus de 800 collaborateurs du groupe. À terme, nous aurons au moins 25 000 postes à livrer et cela va aussi représenter 10 années de services et de support. » Car la livraison de l’équipement sera en effet progressive, et le caractère évolutif de la solution nécessitera mis à jour et maintenance. Déclinés en plusieurs appareils, utilisables sur terre, dans des véhicules ou dans des avions et hélicoptères, les différents équipements du projet Contact seront fabriqués à raison de 100 appareils produits chaque mois à partir de 2020, soit un toutes les deux heures. Une petite partie de la production sera effectuée à Brive-la-Gaillarde, en Corrèze, dans une autre unité du groupe.

40 fournisseurs de premier rang

Les premiers postes sont sortis de l’unité choletaise en juillet et 800 devraient être produits d’ici la fin de l’année. Pour l'heure, une cinquantaine de personnes travaillent dans la nouvelle ligne de production 4.0 : utilisation de cobot, de la réalité augmentée ou encore d’outils de simulation. « La production est réalisée en continu, avec une ligne parallèle prenant le relais en cas d’éventuel arrêt, explique Laurent Morin, directeur du programme Contact à l’unité Thales de Cholet. Le flux est optimisé par un chariot, que nous avons baptisé « Thales Express », qui apporte automatiquement les matériaux aux opérateurs quatre fois par jour et suit le produit pendant toute sa fabrication. » Cette ligne de production va être bientôt étendue pour monter en puissance et devrait employer à terme plus de 100 personnes. Au-delà, le programme Contact génère aussi d’autres emplois en sous-traitance, que Thales estime à environ un millier: le programme nécessite l'intervention de 40 fournisseurs de premier rang. Parmi eux, des entreprises de la région, tels que le mayennais Sehla, à Renazé, le groupe Lacroix ou encore Eolane, à Angers.

Déploiement en 2022 sur les opérations extérieures

Pour l’armée française, l’arrivée des équipements Contact va profondément modifier le domaine des communications :

Le colonel Etienne a a été le second directeur du programme Contact au sein de la DGA.
Le colonel Etienne a a été le second directeur du programme Contact au sein de la DGA. - Photo : Olivier Hamard JDE

« Cela représente une grande avancée, explique le colonel Étienne, second directeur du programme Contact au sein de la DGA, direction générale de l’armement. Le précédent équipement datait des années quatre-vingt. S'il avait évolué au fil des ans, celui-ci représente une véritable rupture technologique. Il va pouvoir être décliné dans toutes les forces armées et il y aura une véritable cohérence d’ensemble, avec une très forte sécurisation de la transmission. » Les premiers appareils seront testés par les forces françaises en 2020 et déployés en opération extérieure en 2022. En plus des trois types d’équipements prévus en fabrication, d’autres sont à l’étude, en particulier un ultra-portatif, du format d’un smartphone, qui devrait être ajouté à la gamme actuelle. Le produit devrait également être vendu à d’autres armées internationales, avec qui il permettra d’interagir.

Avec la production du programme Contact, l’unité de Thales à Cholet, la plus ancienne du groupe ouverte en 1936, va bientôt dépasser les 1 500 personnes. Une centaine de recrutements y ont encore été annoncés tout récemment. Un futur déménagement du site, ailleurs dans l’agglomération choletaise, pourrait bien être prochainement d’actualité.

Le système de communication Contact développé par Thales à Cholet équipera toutes les composantes de l'armée française.
Une centaine d'appareils du programme Contact sortiront chaque jour de l'unité choletaise de Thales à partir de 2020. — Photo : Olivier Hamard JDE

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.