Angers

Communication et médias

Chez MorganView, on ne travaille plus le lundi

Par Olivier Hamard, le 22 février 2021

Les collaborateurs de l'agence de communication angevine MorganView ne travaillent plus que quatre jours par semaine depuis le mois de septembre dernier, sans diminution de salaire.

Pour Morgan Bariller, cogérant de MorganView, la mise en place des 28 heures rémunérées 35 est tout aussi bénéfique pour les collaborateurs que pour l'entreprise et l'environnement.
Pour Morgan Bariller, cogérant de MorganView, la mise en place des 28 heures rémunérées 35 est tout aussi bénéfique pour les collaborateurs que pour l'entreprise et l'environnement. — Photo : Olivier Hamard

Depuis septembre 2020, dans l’agence de communication MorganView (1,2 M€ de CA), à Beaucouzé, on ne travaille désormais que du mardi au vendredi. Pour 28 heures effectuées, les 18 salariés sont toujours payés 35 heures. " La loi ne prévoit pas ce type de fonctionnement, explique Morgan Bariller, cogérant de MorganView. Les collaborateurs sont à temps plein et l’entreprise leur offre une journée par semaine. En travaillant moins longtemps, ils disposent de plus de temps libre. Ils sont tout aussi efficaces et on gagne en rapidité d’exécution, avec des équipes plus dynamiques. Les entreprises qui ont adopté ce type d’organisation enregistrent un gain de productivité qui peut aller de 20 à 80 %."

Deux jours de télétravail

MorganView est même allé plus loin dans son organisation en instaurant deux jours de télétravail, qui perdureront au-delà de la crise sanitaire. Chaque semaine, les collaborateurs de l’agence ne seront donc présents que deux jours, et le principe a déjà été expérimenté l’automne dernier. " Avec une règle claire, précise Morgan Bariller : sur les horaires de l’entreprise, ils doivent être joignables chez eux. Pour le reste, s’ils souhaitent travailler plus tôt le matin ou plus tard le soir, ils font comme ils veulent. L’important, c’est que le travail soit effectué. " L’attachement à l’entreprise et la motivation n’en sont pas pour autant altérés, et les retours des salariés sont positifs. " Pendant les deux jours de présence, ils sont heureux de venir. Il y a moins de temps de pause et plus de concentration. Le midi, là où chacun auparavant s’arrêtait quand il le voulait, on marque une vraie coupure ensemble et il y a beaucoup d’échanges. "

Baisse des factures de l’entreprise

La démarche de MorganView est également environnementale, l’agence diminuant fortement son impact carbone. En moyenne, le trajet domicile-travail d’un salarié de l’agence représente 27 kilomètres par jour. Additionnés, ce sont plus de 1 450 kilomètres hebdomadaires qui ne sont plus effectués par l’équipe.

L’entreprise, de son côté, ne va plus consommer électricité et chauffage que deux jours par semaine. " Nous n’avons pas encore de recul sur une année entière, reconnaît Morgan Bariller, mais nos dépenses en énergie ont baissé. Les factures qui s’élevaient de 3 000 à 4 000 euros par mois sont descendues à environ 1 500 euros… " Chez MorganView, on est persuadé qu’après la crise sanitaire, ce nouveau fonctionnement portera encore plus ses fruits, tant sur le plan environnemental qu’en rentabilité et en qualité de vie au travail.

Fédérer d’autres entreprises

À tel point que l’agence angevine veut maintenant aller plus loin et créer une charte pour fédérer d’autres entreprises autour de ce type d’organisation. Localement dans un premier temps, puis en essaimant plus largement. " Dans certains secteurs comme l’industrie, on peut mettre en place deux équipes de 28 heures et gagner en productivité. Sur l’ensemble d’une carrière, 28 heures par semaine correspondent environ à six années de travail en moins. " Une piste de réflexion aussi pour la question de l’âge de départ à la retraite.

Pour Morgan Bariller, cogérant de MorganView, la mise en place des 28 heures rémunérées 35 est tout aussi bénéfique pour les collaborateurs que pour l'entreprise et l'environnement.
Pour Morgan Bariller, cogérant de MorganView, la mise en place des 28 heures rémunérées 35 est tout aussi bénéfique pour les collaborateurs que pour l'entreprise et l'environnement. — Photo : Olivier Hamard

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail