Maine-et-Loire

Services

Cartaplac a fait alliance avec Allianz

Par Olivier Hamard, le 26 mars 2018

Créée en 2010 à Saumur, la société Cartaplac compte aujourd’hui 15 agences et emploie 75 salariés. Après avoir signé un contrat avec l’assureur Allianz en 2017, l’entreprise s’agrandit et intégrera de nouveaux locaux plus adaptés cet été, en recrutant parallèlement 17 personnes.

Cédric Lefoul et Jean-Michel Gaultier ont créé Cartaplac en 2010. L'entreprise emploie aujourd'hui 75 personnes.
Cédric Lefoul et Jean-Michel Gaultier ont créé Cartaplac en 2010. La société emploie aujourd'hui 75 personnes. — Photo : Olivier Hamard JDE

Le déménagement ne sera pas spectaculaire mais il est ô combien chargé de symboles, pour Cédric Lefoul et Jean-Michel Gaultier, les deux fondateurs de Cartaplac : il s’agira en effet, au sens propre, de pousser les murs pour investir la totalité du sous-sol du bel immeuble où l’entreprise est installée, quai Compte-Lair, au cœur de Saumur. Dans les 800 mètres carrés dont disposera la société, seront regroupés les actuels 35 salariés du siège, dont les opérateurs de la plateforme téléphonique dédiée aux professionnels. Les locaux sont devenus trop exigus pour Cartaplac qui ne cesse de croître et a récemment signé un contrat avec l’un des géants de l’assurance, le groupe Allianz.

Un objectif d’une centaine d’agences en France

L'histoire de Cartaplac a débuté en avril 2010, alors que quelques mois plus tôt, la sous-préfecture de Saumur fermait son guichet cartes grises. Cédric Lefoul et Jean-Michel Gaultier ouvraient la première agence Cartaplac, offrant aux particuliers de réaliser pour eux les formalités administratives liées à leur véhicule : « L’Etat a proposé aux garagistes de le faire, précise Jean-Michel Gaultier, lui-même ancien concessionnaire automobile. Mais les gens n’allaient probablement pas tous demander ce service dans un garage où ils n’avaient pas acheté leur voiture. Nous avons donc eu l’idée de le proposer en nous occupant des démarches et en fournissant les plaques d’immatriculation. Le marché est très important, avec 23 millions d’opérations de cartes grises en France chaque année. Au-delà des véhicules neufs et d’occasion, il y a aussi les cyclomoteurs, les tracteurs, les remorques ou encore les changements d’adresse…»

Le calcul est alors simple : la fermeture de l’accueil "cartes grises" dans les sous-préfectures, avec une zone de chalandise de 30 kilomètres environ, c’était la possibilité d’ouvrir… 300 agences Cartaplac sur le territoire français ! Raisonnablement impossible, pour les deux fondateurs voulant garder la main sur la croissance de leur start-up et choisissent alors de créer ces agences une à une, au gré des opportunités, dont trois en franchise. « Un système de franchise que nous avons arrêté en les rachetant, complète Cédric Lefoul. Nous voulions maîtriser pleinement notre développement et nous avons eu les moyens de nous étendre sans cela, ce que nous avons préféré faire. Aujourd’hui, nous restons persuadés qu’une implantation par département est envisageable. Raisonnablement, on peut ambitionner à terme une centaine d’agences en France. » D’année en année, Morlaix, Cherbourg, Versailles, Angers et d’autres villes ont ainsi vu arriver l'enseigne Cartaplac, jusqu’à l’an passé Cholet et Chartres. 15 sites au total, qui emploient chacun deux à trois personnes. Avec le même concept et la même signalétique: « Nous avons standardisé nos enseignes et nous avons reproduit dans notre siège une agence-type pour assurer la formation des salariés, ajoute Cédric Lefoul. Toutes nos recrues passent par ce temps de formation assuré en interne. »

Un service dédié aux assureurs

Les fondateurs de Cartaplac ont eu aussi l’idée de se tourner vers les assureurs, en leur proposant en 2016 un produit leur permettant de faire réaliser en ligne les démarches de carte grise pour leurs clients. « On s’est dit qu’ils pouvaient être le bon relais, explique Jean-Michel Gaultier. Nous avons présenté le concept dans plusieurs salons et ils ont rapidement été plusieurs centaines à nous rejoindre. Le groupe Allianz nous a approché en juin 2017. Nous avons alors développé en interne un outil informatique plus performant, qui a été testé dans le nord de la France avec 80 agences. Cette version a été concluante et nous avons signé avec Allianz. » 2 600 assureurs du groupe utilisent à ce jour le service, et 500 assureurs d’autres compagnies le font aussi à titre individuel. Le principe est simple : l’assureur, de son cabinet, envoie en ligne les documents de son client qui sont ensuite traités à Saumur. « Ou dans l’une de nos agences selon le flux, précise Cédric Lefoul, puisque chacune d’elle peut le faire, ce qui permet une meilleure réactivité. Un dossier enregistré à Clermont-Ferrand peut être géré à Cherbourg, et inversement. » A Saumur, une plateforme emploie actuellement une trentaine de personnes. Et Cartaplac recrutera 17 personnes dans différents secteurs avant l’été pour parvenir à une centaine de salariés en fin d’année. La fermeture de l’accueil physique pour la délivrance de cartes grises dans les préfectures, le 1er novembre dernier, en plus du développement de l’activité auprès des assureurs, a augmenté le traitement de dossiers : 30% en moyenne dans les agences, jusqu’à deux fois plus dans celles des grandes villes. « Et nous sommes saturés d’appels téléphoniques ! », assure Cédric Lefoul. 

Avec 2,5 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2017, Cartaplac poursuit donc sa croissance et les fondateurs ont intégré au capital deux associés, salariés de la première heure. Et les idées ne manquent pas : Cédric Lefoul et Jean-Michel Gaultier ont créé un service aux particuliers pour les voitures en fin de vie, en assurant leur retrait, les démarches administratives et le transport vers les filières de recyclage. Ils réfléchissent aussi à explorer de nouveaux marchés, en proposant le traitement des cartes grises pour les flottes de véhicules des entreprises ou des collectivités.

Cédric Lefoul et Jean-Michel Gaultier ont créé Cartaplac en 2010. L'entreprise emploie aujourd'hui 75 personnes.
Cédric Lefoul et Jean-Michel Gaultier ont créé Cartaplac en 2010. La société emploie aujourd'hui 75 personnes. — Photo : Olivier Hamard JDE

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.