Industrie

Blandine Landais : L'ancienne opticienne crée une métallerie

Par Cédric Menuet, le 06 novembre 2015

Métallerie Opticienne à Mayenne, Blandine Landais opère un virage à 180º dans sa vie professionnelle en créant Les Métalliers du Val du Loir, à Mayet.
Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

« Dans mon métier d'avant, je faisais aussi des soudures ! », s'amuse aujourd'hui Blandine Landais. Opticienne à Mayenne, elle a cédé son affaire pour se consacrer à la création d'une entreprise de métallerie, à Mayet. Pas vraiment un hasard pour cette fille d'entrepreneur. Son père, Pascal Cruchet, a en effet créé CMMS à Mayet en 1998. Une métallerie qui réalise 4 millions d'euros de chiffre d'affaires pour 20 salariés quand il la revend fin 2011. « À l'époque, je n'étais pas intéressée par la reprise. Mais quand l'entreprise a été liquidée au printemps dernier, ça m'a fait mal au coeur de voir le travail de mon père partir en fumée. Cette entreprise, c'est aussi des souvenirs », raconte la créatrice. Avec son mari, elle achète alors aux enchères la quasi-totalité du matériel de l'atelier et créé Les Métalliers du Val du Loir (MVL) au début de l'été.




L'entreprise Installés dans les anciens locaux, en cours d'acquisition, de CMMS, les MVL fabriquent des portes tôlées, des entrées de hall d'immeubles, des garde-corps et de la petite charpente métallique pour des clients professionnels basés en région parisienne. Trois anciens salariés ont été également repris au sein de l'atelier, un quatrième métallier a été recruté. Aujourd'hui huit personnes travaillent dans l'entreprise. « On a fait le choix d'une structure modeste. Une taille plus importante a un coût, et on veut grandir avec la société. Mais c'est surtout un projet familial avec mon mari et mon père qui reste pour nous transmettre ses connaissances », explique Blandine Landais. L'entrepreneuse
bénéficie également d'un prêt d'honneur d'Initiative Sarthe de 50.000 euros.

Les perspectives

À l'issue de son premier exercice, Blandine Landais table sur un chiffre d'affaires de 960.000 euros.
L'un des enjeux à venir pour la jeune entreprise sera de consolider sa clientèle parisienne actuelle, constituée de l'ancien portefeuille de CMMS. « Nous avons aussi des projets en Sarthe, notamment avec notre activité de thermolaquage que nous voulons développer auprès des professionnels et des particuliers », indique la dirigeante.

Cédric Menuet

Les Métalliers du Val du Loir
02 52 22 01 00

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition