Maine-et-Loire

Réseaux économiques

Interview Bertrand Schaupp (Medef Anjou) : "On sent une forme d'euphorie mais il ne faut pas se laisser griser"

Entretien avec Bertrand Schaupp, président du Medef Anjou

Propos recueillis par Olivier Hamard - 09 septembre 2021

À l’occasion de l’assemblée générale du Medef Anjou, son président Bertrand Schaupp fait le point sur la situation actuelle des entreprises dans le Maine-et-Loire et sur les échéances du mouvement pour l’année à venir.

Pour le président du Medef Anjou Bertrand Schaupp, la situation des entreprises en Maine-et-Loire est encourageante mais il convient de rester prudent.
Pour le président du Medef Anjou Bertrand Schaupp, la situation des entreprises en Maine-et-Loire est encourageante mais il convient de rester prudent. — Photo : Olivier Hamard

Comment se portent actuellement les entreprises du Maine-et-Loire ?

Bertrand Schaupp : Le Maine-et-Loire tire bien son épingle du jeu : si on se base sur la TVA, les chiffres d’affaires sont en hausse de 4 % par rapport à ceux de l’année 2019 et de 20 % par rapport à 2020. Les investissements repartent, en hausse de 12 %. Autre chiffre intéressant, celui de l’activité du tribunal de commerce : on enregistrait seulement 180 procédures collectives au 1er juillet 2021, contre 680 à la même date en 2021. Ce sont pour la plupart de petites entreprises, de moins de 5 salariés. Le nombre d’emplois concernés par ces procédures est en effet proportionnellement beaucoup moins élevé qu’il y a deux ans. Les entreprises ont de vrais projets. Nous sommes revenus à une situation d’avant-Covid et les affaires sont reparties.

La situation est-elle encourageante ?

Bertrand Schaupp : On sent une forme d’euphorie, mais il ne faut pas se laisser griser. L’économie a été très bien accompagnée par les différentes mesures, mais les entreprises ont été secouées par la crise et les aides ne font pas le chiffre d’affaires. Nous sortons maintenant du "quoi qu’il en coûte", avec la fin du Fonds de solidarité. Il faudra aussi, pour celles qui y ont fait appel, rembourser le PGE. 20 % des entreprises l’ont fait au niveau national et 24 % dans le département. Il y aura également l’échéance des cotisations Urssaf à régler, et même si on peut envisager des étalements, cela pourrait être difficile pour certaines entreprises. Par ailleurs, la tension sur l’emploi et les problèmes d’approvisionnement sont eux aussi préoccupants. Avant la crise, 40 % des entreprises éprouvaient des difficultés pour embaucher. Aujourd’hui, c’est tout le monde ! En ce qui concerne l’approvisionnement en matières premières, ils sont conjoncturels, la reprise étant mondiale et plus forte que prévu. Mais en attendant que la situation se calme, la pénurie, telle par exemple celle du bois, impacte fortement certaines de nos entreprises.

Quelle est l’actualité du Medef Anjou ?

Bertrand Schaupp : Nous assurons 140 mandats dans différentes structures et plus de 100 chefs d’entreprise y sont investis. Certains vont être renouvelés, comme ceux du Tribunal de commerce ou du conseil des Prud’hommes et nous nous y préparons. Les prochaines élections de la CCI, où nous sommes aussi présents, représentent une échéance importante. Nous allons d’ailleurs mobiliser nos adhérents et communiquer auprès des entrepreneurs pour qu’ils aillent voter, car la participation est habituellement très faible, de l’ordre de 12 % au niveau national et de 11 % en Maine-et-Loire. Par ailleurs, je terminerai mon mandat en juin 2022 et ne sais pas encore si je me représenterai. Nous allons réunir le bureau du Medef Anjou en séminaire au mois d’octobre pour réfléchir à la prochaine équipe et la prochaine mandature.

Pour le président du Medef Anjou Bertrand Schaupp, la situation des entreprises en Maine-et-Loire est encourageante mais il convient de rester prudent.
Pour le président du Medef Anjou Bertrand Schaupp, la situation des entreprises en Maine-et-Loire est encourageante mais il convient de rester prudent. — Photo : Olivier Hamard

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail