Maine-et-Loire

Formation

A Baugé-en-Anjou, TDF forme aux métiers de la fibre

Par Olivier Hamard, le 21 février 2019

A Baugé-en-Anjou, la filiale de TDF Anjou Fibre, qui assure le déploiement de la fibre optique en Maine-et-Loire, a ouvert un centre de formation aux métiers de la fibre. Deux autres centres de ce type verront le jour dans les prochains mois et au total, 120000 heures de formation seront dispensées.

A Baugé-en-Anjou, le centre de formation d'Anjou Fibre prépare aux différents métiers de la fibre avec des sessions mariant la théorie et la pratique.
A Baugé-en-Anjou, le centre de formation d'Anjou Fibre prépare aux différents métiers de la fibre avec des sessions mariant la théorie et la pratique. — Photo : Olivier Hamard JDE

TDF a obtenu en mars 2018 le marché du déploiement de la fibre dans le département de Maine-et-Loire, hors des zones urbaines d’Angers, Cholet et Saumur. Un énorme chantier d’un montant estimé à 324 millions d’euros, qui permettra à tous les habitants et entreprises du département d’être raccordables à la fibre optique, soit plus de 220 000 prises. Pour ce déploiement, TDF a créé une filiale, Anjou Fibre, qui emploie actuellement une vingtaine de personnes et a ouvert un premier centre de formation aux métiers spécifiques de la fibre. Une cinquantaine de stagiaires ont déjà été formés.

74 postes actuellement à pourvoir

Les travaux du déploiement de la fibre engagés par TDF se dérouleront en trois phases. La première a débuté, confiée à 11 entreprises. Certaines sont locales, s’étant même regroupées à plusieurs pour répondre au marché, d’autres d’envergure nationale qui ont ouvert une entité en Anjou pour l’occasion.

Spécialisées dans le déploiement de la fibre ou plus généralement dans les travaux publics, elles ont besoin de main-d’œuvre.

Hugues Wallet est le directeur général d'Anjou Fibre, la filiale de TDF chargée de déployer la fibre optique en Maine-et-Loire.
Hugues Wallet est le directeur général d'Anjou Fibre, la filiale de TDF chargée de déployer la fibre optique en Maine-et-Loire. - Photo : Anjou Fibre - TDF

« Actuellement, il y a 74 postes à pourvoir, précise Hugues Wallet, le directeur d’Anjou Fibre. Avec le soutien du conseil départemental, nous avons ouvert un premier centre de formation à Baugé-en-Anjou et deux autres suivront bientôt, à Segré et Doué-en-Anjou. Les gens y sont formés à différents métiers de la fibre, lors de sessions de 300 heures en moyenne auxquelles s’ajoutent deux à trois semaines de stage en entreprise. »

Pour TDF, qui a obtenu aussi les marchés de déploiement de la fibre dans d’autres départements, les Yvelines, le Val-d’Oise, l’Indre et l’Indre-et-Loire, ce centre de formation est une première : « En Maine-et-Loire, nous mobilisons les ressources du territoire, précise Olivier Huart, le président de TDF. Le centre accueille des demandeurs d’emploi ou des personnes qui en sont éloignées. Un fonds dédié a été créé, venant s’ajouter aux dispositifs déjà existants. Plusieurs centaines de milliers d’euros ont été investies dans ce premier centre, financé à la fois par Anjou Fibre et la Communauté de communes Baugeois-Vallée. »

50 000 heures de formation par an

A Baugé-en-Anjou, un local industriel de 700 mètres carrés a été totalement réhabilité avec des salles de cours et des plateaux techniques intérieurs et extérieurs. Le centre a été conçu avec des professionnels pour coller au plus près aux demandes des entreprises. Les formations alternent entre théorie et pratique, les stagiaires pouvant apprendre dans les conditions réelles différents métiers, monteur-raccordeur, tireur de câble, soudeur… Les besoins des entreprises sont croissants, et depuis l’ouverture du site en octobre dernier, une cinquantaine de stagiaires y ont été accueillis, ce qui représente 2 800 heures d’insertion et 7 400 de formation professionnelle déjà dispensées. Au total, 50 000 heures de formation sont prévues chaque année.

En plus de stagiaires qui viennent apprendre un nouveau métier, les entreprises qui travaillent sur le déploiement de la fibre utilisent également le centre pour faire monter leurs salariés en compétences. La filière de la fibre s’organise donc peu à peu et va monter en puissance, avec l’ouverture de deux nouveaux centres de formation au printemps. Et les emplois dans ce secteur sont pérennes. En effet, le déploiement de la fibre, s’il doit être achevé fin 2022, s’accompagne aussi de l’installation des prises chez les clients par du personnel qualifié, pour le compte d'opérateurs. Il faudra également assurer en permanence la maintenance d’un réseau qui représentera plus d’1,5 million de kilomètres.

A Baugé-en-Anjou, le centre de formation d'Anjou Fibre prépare aux différents métiers de la fibre avec des sessions mariant la théorie et la pratique.
A Baugé-en-Anjou, le centre de formation d'Anjou Fibre prépare aux différents métiers de la fibre avec des sessions mariant la théorie et la pratique. — Photo : Olivier Hamard JDE

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.