Industrie

Barbeau : La PME reprise par le groupe charentais Malvaux

Par B.H. et S.V. (Loulay, 17), le 09 septembre 2016

Agencement. L'industriel charentais Malvaux reprend Barbeau France à Saint-Macaire. C'est la 4e acquisition du fabricant de contreplaqués dans la Région.
Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Nouvelle acquisition pour l'industriel charentais Malvaux Industries (fabrication de panneaux décoratifs et contreplaqués techniques) avec la reprise, fin juillet, de Barbeau France, ex-filiale de Moninvest basée à Vertou, (fabrication de meubles, agencement de cuisines...). Une reprise effectuée dans le cadre d'un plan de cession auprès du tribunal de commerce de Nantes.

La PME rebaptisée Barbeau Industries
Employant 15 salariés à Saint-Macaire-en-Mauges, cette PME spécialisée dans la marqueterie et l'agencement bois haut de gamme a été liquidée en mai dernier (2,86 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2014 et une perte de plus de 150.000 ?). Pour Philippe Denavit, président et actionnaire majoritaire de Malvaux, cette acquisition permet de « conforter les parts du groupe sur le marché de l'agencement » avec des productions haut de gamme. Désormais filiale de Malvaux, Barbeau poursuit son activité sur son site d'Anjou avec l'encadrement actuel. La société est rebaptisée " Barbeau Industries ".

Un pôle agencement


de 4 filiales
Barbeau est la quatrième acquisition de l'industriel en Pays-de-la-Loire. Après avoir repris deux entreprises spécialisées dans l'agencement, - Navi Line (Vieillevigne) en 2010 positionnée sur l'agencement de navires de plaisance et, en 2015, ST Bois (La Chevrolière) -, Malvaux a racheté Amoris en juin dernier, également une ancienne filiale de Monivest basée à Vertou. Cette PME, elle aussi spécialisée dans l'agencement, exclusivement d'hôtels, notamment pour les groupes Accor et Louvre Hotels, emploie 15 personnes et a réalisé un chiffre d'affaires de 6 millions d'euros en 2015. Amoris qui n'est pas une entreprise de production sous-traite notamment auprès de Navi Line et ST Bois, qui sont elles-mêmes des clientes potentielles de Malvaux. « Depuis dix ans, nous cherchons à intégrer une chaîne de valeur complète », explique Philippe Denavit. Une stratégie globale qui porte ses fruits puisque l'activité d'agencement devrait peser cette année autant que la fabrication de contreplaqués, commercialisés aussi bien auprès de l'industrie nautique, que de distributeurs spécialisés dans le BTP ou le grand public. Créé en 1927 à Loulay en Charente Maritime, Malvaux emploie 315 collaborateurs pour un chiffre d'affaires de 37 millions d'euros en 2015. Le groupe qui dispose désormais de 4 sites de production, table sur une croissance de 20 % en 2016 et un exercice clôt à 50 M?.

B.H. et S.V.

Malvaux


(Loulay, 17) Président : Philippe Denavit
CA 2015 : 37 millions d'euros 295 collaborateurs
05 46 33 68 00 www.malvaux.com

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition