Mayenne

Distribution

Avec Bolhero, MB Pack teste la consigne pour réduire les plastiques

Par Rémi Hagel, le 05 janvier 2022

Leader de la fourniture d’emballages alimentaires en France, le Mayennais MB Pack (32 salariés, 28 M€ de CA) tente d’anticiper la fin annoncée du plastique. Il expérimente un système de consignes en verre pour les snacks à emporter. Cette action s’inscrit dans une démarche environnementale de long terme.

Sébastien Freulon, responsable Innovation chez MB Pack, et Aurélie Cordé, responsable marketing et communication, présentent les consignes Bolhero.
Sébastien Freulon, responsable Innovation chez MB Pack, et Aurélie Cordé, responsable marketing et communication, présentent les consignes Bolhero. — Photo : MB Pack

MB Pack se porte bien, son chiffre d’affaires est passé de 24 millions d’euros en 2020 à 28 millions d’euros en 2021. L’entreprise basée à Vaiges (Mayenne) assure le négoce et la distribution d’emballages alimentaires et de produits comme des poches alimentaires à usage unique. Depuis ses 8 000 m2 d’entrepôts, l’entreprise d’emballage approvisionne des grossistes dans toute la France, avec 850 produits au catalogue. Chaque année, 1,5 million de colis sont expédiés. "On a, en général, deux à trois mois de stock en permanence, ce qui permet de livrer rapidement les clients", expose Aurélie Cordé, responsable communication de l’entreprise.

50 000 artisans concernés

Seulement voilà, la réglementation évolue, remettant en cause l’activité de l’entreprise : le plastique est en ligne de mire. "En 2016, la loi de transition énergétique pour une croissance verte nous est tombée dessus. On n’y était pas préparé", concède Aurélie Cordé. La loi interdit l’utilisation de sacs plastiques à usage unique, demande d’épaissir les sacs pour aller vers une réutilisation, etc. Le législateur a poursuivi avec la loi Agec (Anti-gaspillage pour une économie circulaire). En 2023, les commerçants ne pourront plus servir des repas dans des emballages en plastique à usage unique. On parle des charcutiers-traiteurs ou boulangers-pâtissiers qui proposent du snacking. Or, les 50 000 artisans de métiers de bouche du pays utilisent tous des produits qui transitent chez MB Pack.

"Nous n’avons plus envie de subir. Nous voulons anticiper", annonce la représentante de l’entreprise. Lauréate de l’appel à projets "Economie circulaire 2021" porté par la région Pays de la Loire et l’Ademe, MB Pack mène une expérimentation depuis novembre nommée Bolhero. Il s’agit de mettre en place une organisation de consignes avec des contenants réemployables, aujourd’hui en verre, demain certainement en d’autres matériaux. MB Pack fournit à l’artisan les contenants dotés d’un QR code. Une application permet de gérer le système de consigne. Le client ramène la consigne sale, qui est transférée dans le centre de lavage industriel de la start-up Uzaje. Une garantie d’hygiène.

Le projet n’en est qu’à ses balbutiements et ses contours vont évoluer. Dans un premier temps, deux artisans lavallois ont joué le jeu. En février, le test va se déployer dans une quinzaine de commerces supplémentaires en Mayenne, puis dans d’autres points de vente de la région au cours du trimestre. À la fin du premier semestre 2022, un bilan sera dressé afin de réajuster les modalités.

Une deuxième étape consistera à convaincre chaque collectivité locale d’accepter la présence de meubles de collecte sur l’espace public, par exemple à côté des bacs de tri sélectif. Ces meubles simplifieraient le retour des contenants, pour les clients comme pour les artisans. Uzaje se trouve en région parisienne, mais envisage d’ouvrir une dizaine de centres en région, d’ici 2022, facilitant la logistique.

S’améliorer de 10 % chaque année

Quelles que soient les conclusions de l’expérimentation, le cheminement de MB Pack est engagé. Voire, MB Pack devient engagée, pour l’environnement. Il y va de la survie de l’entreprise, comme de la planète… L’entreprise a mesuré son impact environnemental, avec un outil conçu dans le cadre du programme Ecoprodduire (CCI 49 et Ademe). "Notre note en 2020 était D (9/20), ce n’est pas bon. Nous nous sommes fixé comme objectif de l’améliorer de 10 % chaque année, pour atteindre 15/20 en 2025" décrit Aurélie Cordé. Cela impliquera aussi l’amont et l’aval, les fournisseurs comme les clients. MB Pack veut inciter ses 70 à 80 fournisseurs à améliorer l’éco-conception de leurs produits, en réduisant la matière utilisée, en employant des matières recyclées, en réduisant les distances. "43 % des produits qu’on commercialise sont fabriqués en France. L’objectif est d’atteindre 50 % en 2025. Clairement, en réduisant les 13 % qui viennent de Chine (le reste vient de l’UE, NDLR)".

"Nous avons envie de faire prendre conscience de notre écosystème. On sait que si on continue sur ce modèle-là, ça ne va pas durer longtemps".

Sébastien Freulon, responsable Innovation chez MB Pack, et Aurélie Cordé, responsable marketing et communication, présentent les consignes Bolhero.
Sébastien Freulon, responsable Innovation chez MB Pack, et Aurélie Cordé, responsable marketing et communication, présentent les consignes Bolhero. — Photo : MB Pack

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail