Maine-et-Loire

Réseaux

Au Medef Anjou « les chefs d’entreprise ont le moral »

Par Florent Godard, le 26 janvier 2018

À l'occasion de ses vœux, le président du Medef Anjou Bertrand Schaupp a tenu à souligner le contexte favorable que connaissent actuellement les entreprises du territoire. Même si chômage et difficultés de recrutement persistent.

Bertrand Schaupp, président du Medef Anjou. — Photo : Florent Godard - Le Journal des entreprises

« Aujourd’hui les chefs d’entreprise ont le moral, ils se montrent plus optimistes pour l’avenir…. Or la confiance c’est le carburant de la croissance », a souligné  Bertrand Schaupp, président du Medef Anjou, lors de la récente cérémonie de vœux du syndicat patronal.

Moins de casse au tribunal de commerce

Une tendance à la fois nationale et locale. « Le climat des affaires est globalement bon à Angers. On le voit clairement lors des rencontres avec nos adhérents», a-t-il ajouté.

Pour preuve également, le nombre de procédures collectives - redressements, liquidations judiciaires et mises en sauvegarde - « a reculé en Anjou de 15% en 2017, après une baisse de 13% en 2016 ».

Tous les secteurs bénéficient de « l’embellie actuelle » sur le plan économique, selon lui, « même si des entreprises rencontrent encore des difficultés dans le BTP ou le commerce par exemple ».

Dirigeant du cabinet d’assurances Schaupp & Hardy, l’entrepreneur a souligné la bonne conjoncture actuelle, avec un commerce international dynamique et une prévision de croissance du PIB relevée à 1,9% pour 2017, ouvrant de belles perspectives pour 2018.

« Cette année, l’économie française devrait réaliser sa meilleure performance depuis la crise financière de 2008 », anticipe le président du Medef Anjou.

Vers une plateforme d’emploi pour les allocataires du RSA?

Autre point positif pour le Medef : l’action de l’État. « Le CICE et le pacte de responsabilité font vraiment sentir leurs effets. Et le gouvernement met en œuvre ce qu’il a annoncé, sans perdre de temps, comme les ordonnances sur le Code du travail, la flat taxe… », indique Bertrand Schaupp.

Regrettant toutefois une baisse du chômage « trop lente », le Medef local planche sur un nouvel outil à l’échelle locale : un site web destiné à mettre en relation les allocataires du RSA d’un côté, et les chefs d’entreprise de l’autre. En réflexion, ce projet permettrait à la fois de consulter des annonces pour des jobs et de mettre son CV directement en ligne. « Il y a une inadéquation entre les offres d’emploi et les compétences qu’on trouve en face, a rappelé Bertrand Schaupp. Au total, on dénombre environ 300 000 emplois non pourvus aujourd’hui en France. »

Bertrand Schaupp, président du Medef Anjou. — Photo : Florent Godard - Le Journal des entreprises

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture