Industrie

Au Mans, le breton Boschat-Laveix automatise sa logistique

Par Cédric Menuet, le 02 mai 2019

Le distributeur costarmoricain de quincaillerie industrielle Boschat-Laveix exploite depuis 2005 une plateforme logistique à Arnage, près du Mans. Un site qui a bénéficié ces dernières années d’investissements en vue d’automatiser la gestion de ses flux.

La plateforme logistique Boschat-Laveix d'Arnage s'étend sur 18 000 m² dont 10 000 m² ont été mécanisés entre 2010 et 2016.
La plateforme logistique Boschat-Laveix d'Arnage s'étend sur 18 000 m² dont 10 000 m² ont été mécanisés entre 2010 et 2016. — Photo : Cédric Menuet - Le Journal des entreprises

Lorsque Boschat-Laveix signe il y a 15 ans l’acquisition de l’ancienne base logistique du groupe Tabur à Arnage, près du Mans, le quincaillier breton ajoute alors une nouvelle corde à son arc. Une compétence de logisticien que le groupe familial de 250 salariés basé à Lamballe (Côtes-d'Armor) développe depuis la mise en service de sa plateforme sarthoise en 2005. Cet ensemble de 18 000 m² a fait l’objet ces dernières années de 2,2 millions d’euros d’investissements, dédiés à l’automatisation d’une partie de ses flux. Spécialiste en fourniture de ferrures de fenêtres et serrures de portes, Boschat-Laveix réalise en effet 60 % de ses 72 millions d’euros de chiffre d’affaires sur cette activité. Les 30 salariés du site d’Arnage traitent ainsi 2 500 à 3 000 commandes au quotidien pour une clientèle de fabricants de menuiseries, de PME et d’artisans implantée dans la France entière. « Certains jours, nous pouvons avoir seulement 1 500 lignes de commandes. Il fallait donc gérer cette fluctuation et absorber les pics de commandes à un coût absorbable pour nous, compte tenu des tensions sur les prix dans nos métiers », indique Patrick Boschat, directeur général du groupe.

10 000 m² mécanisés

Patrick et Christophe Boschat, directeur général et président de Boschat-Laveix.
Patrick et Christophe Boschat, directeur général et président de Boschat-Laveix. - Photo : Cédric Menuet - Le Journal des entreprises

Or, la plateforme logistique du groupe doit gérer six flux, dont certains sont contraints par les volumes imposants des produits. « On ne pouvait pas les automatiser à l’aide d’un transstockeur par exemple. Nous avons donc mécanisé le convoyage. » Dès 2010, Boschat-Laveix automatise sa chaîne de préparation de commandes sur 2 000 m². Une surface doublée l’année suivante, puis quintuplée en 2016, pour arriver à 10 000 m² mécanisés sur les 18 000 m² que compte le site. Désormais, un flux automatique gère l’acheminement des cartons d’accessoires et de consommables, rejoignant la ligne non mécanisable dédiée aux produits supérieurs à 80 cm de long ainsi que ceux de très grands volumes. Boschat-Laveix étant ainsi en mesure d’assurer sur une même livraison l’acheminement de produits issus de flux différents. « La mécanisation nous a permis d’augmenter notre productivité tout en réduisant les accidents et la casse de produits. Nous avons un taux d’erreur de 0,05 % par an », appuie le PDG du groupe, Christophe Boschat.

Spécialisations

Avec 40 000 références en stock à Arnage, Boschat-Laveix a également fait le choix de conserver son catalogue. « Sous prétexte d’apporter du service, nous ne voulions pas réduire le champ de nos produits. Les clients recherchent avant tout de la compétence technique, et c’est ce que nous devons leur amener avec ce nouveau métier de logisticien », renchérit Patrick Boschat. Outre son cœur de métier de distributeur, Boschat-Laveix développe à Rennes et Cholet des activités de fabrication et de montage d’accessoires de menuiserie. Une structure de pose de produits est également active à Nantes. Quant à la logistique, l’activité va continuer sa montée en puissance. Le groupe réfléchit à la poursuite de la modernisation du site sarthois, voire même à la création d’une nouvelle plateforme afin de toucher le sud de la France. À Arnage, Boschat-Laveix n’est plus en mesure de s’agrandir.

La plateforme logistique Boschat-Laveix d'Arnage s'étend sur 18 000 m² dont 10 000 m² ont été mécanisés entre 2010 et 2016.
La plateforme logistique Boschat-Laveix d'Arnage s'étend sur 18 000 m² dont 10 000 m² ont été mécanisés entre 2010 et 2016. — Photo : Cédric Menuet - Le Journal des entreprises