Angers

Infrastructure

Angers mise sur l'intelligence artificielle pour réduire ses coûts

Par Olivier Hamard, le 11 juin 2019

La communauté d’agglomération Angers Loire Métropole a lancé un appel à candidatures auprès de grands groupes du secteur de l’énergie pour équiper le territoire de capteurs. Avec les données recueillies, elle envisage d’améliorer, entre autres, sa consommation d’énergie et les services aux habitants. Un projet global de 120 millions d’euros sur 12 ans.

L'agglomération angevine annoncera l'automne prochain le candidat retenu pour l'accompagner dans sa volonté de créer un territoire intelligent.
L'agglomération angevine annoncera l'automne prochain le candidat retenu pour l'accompagner dans sa démarche de mise en place d'un territoire intelligent. — Photo : Olivier Hamard JDE

Jean-Marc Verchère, élu d’Angers Loire Métropole et adjoint à la ville d’Angers chargé de la politique de proximité, de la voirie, du stationnement et des bâtiments, en est persuadé : l’intelligence tiendra une grande place dans les débats des élections municipales de 2020… L’intelligence artificielle, s’entend ! À Angers en effet, comme dans d’autres villes, le développement des technologies et les possibilités qu’elles offrent et apporteront demain ont fait naître l’envie de créer un « territoire intelligent ». Un projet ambitieux, d’environ 120 millions d’euros sur 12 ans, pour lequel l’agglomération angevine a lancé un appel à candidatures auprès de grands groupes de l’énergie : il s’agit de connecter l’ensemble du territoire pour réduire la consommation d’énergie, baisser les coûts de fonctionnement de la collectivité et apporter de nouveaux services aux habitants.

Une facture d’électricité divisée par deux

« Nous avons demandé aux grands acteurs du secteur de l’énergie de nous faire des propositions, explique Jean-Marc Verchère.

Jean-Marc Verchère est adjoint à la ville d'Angers, chargé de la proximité, de la voirie et des stationnements et des bâtiments.
Jean-Marc Verchère est adjoint à la ville d'Angers, chargé de la proximité, de la voirie et des stationnements et des bâtiments. - Photo : Thierry Bonnet - Ville d'Angers

En premier lieu, il s’agit de rénover l’éclairage public de nos communes pour que les candélabres soient équipés de capteurs, sur tout le territoire. Les données qu’enregistreront ces capteurs permettront de gérer de manière intelligente l’éclairage public, mais aussi la consommation d’eau de la collectivité, la fluidité du trafic routier, le stationnement, la sécurité, le réseau de transport en commun ou encore les bâtiments de la collectivité. Pour exemple, on devrait ainsi faire baisser au moins de moitié la consommation d’électricité de la collectivité. » L’agglomération angevine a donc lancé un marché global de fonctionnement de 12 ans auquel ont répondu quatre grands groupes : EDF, Vinci, Engie et Bouygues.

Faire travailler les entreprises locales

Ces quatre mastodontes de l’énergie ont adressé chacun leur dossier à Angers Loire Métropole. Ils ont été auditionné une fois en mai et le sont à nouveau ce mois-ci. Le candidat retenu sera connu à la rentrée de septembre : « Nous souhaitons qu’un énergéticien pilote l’opération pour nous accompagner dans cette démarche, précise Jean-Marc Verchère. Il travaillera avec des sous-traitants, qui seront pour partie des entreprises locales. Beaucoup de collectivités se sont lancées dans ce type de projet mais uniquement dans certains domaines comme l’éclairage public ou la consommation d’énergie. Nous avons choisi de le faire de façon globale, en prenant en compte l’ensemble des domaines dans lesquels ces données peuvent être utilisées, avec un tas d’outils innovants pour la collectivité et les usagers. » Au-delà de la baisse de la consommation d’énergie ou encore de l’amélioration de la sécurité ou du trafic routier, l’agglomération angevine compte bien faire de ce territoire intelligent un facteur supplémentaire d’attractivité. Elle souhaite aussi impliquer les habitants et réfléchir avec eux aux usages et aux services que permettra l’exploitation de toutes ces données.

L'agglomération angevine annoncera l'automne prochain le candidat retenu pour l'accompagner dans sa volonté de créer un territoire intelligent.
L'agglomération angevine annoncera l'automne prochain le candidat retenu pour l'accompagner dans sa démarche de mise en place d'un territoire intelligent. — Photo : Olivier Hamard JDE

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.