Maine-et-Loire

Collectivité

Angers Loire Métropole choisit Engie pour son projet de territoire intelligent

Par Olivier Hamard, le 14 novembre 2019

Les élus d’Angers Loire métropole ont tranché : c’est le groupement Engie, associé à la Poste Suez et le groupe Vyv, qui aura en charge le développement du vaste projet de territoire intelligent, qui vise à réduire la facture énergétique de la collectivité et apporter aux habitants de nouveaux services

L'agglomération angevine annoncera l'automne prochain le candidat retenu pour l'accompagner dans sa volonté de créer un territoire intelligent.
Angers Loire Métropole a choisi le dossier emmené par Engie pour mettre en place son projet de territoire intelligent. — Photo : Olivier Hamard JDE

La communauté d’agglomération Angers Loire Métropole a décidé de s’engager dans un projet ambitieux : la mise en place d’un territoire intelligent, connecté, pour créer de nouveaux usages et améliorer le pilotage des services publics, tout en réalisant de substantielles économies d’énergie. Pour cela, la collectivité a décidé d’investir, à hauteur d’environ 178 millions d’euros pour les 12 années à venir, et a choisi l’opérateur qui l’accompagnera dans cette transition : un consortium emmené par le groupement Engie, associé à la Poste, Vyv et Suez.

« Le modèle de la smart city à la française »

L’opérateur choisi par Angers Loire Métropole aura la charge d’accompagner la collectivité pour co-construire ce futur territoire intelligent. À l’origine du projet, la communauté d’agglomération avait déterminé trois grands objectifs dans le cahier des charges soumis aux candidats : accélérer la transition écologique du territoire, améliorer les services publics pour les habitants et optimiser la gestion du service public et ses coûts de fonctionnement. « Avec ce projet de territoire intelligent, précise Angers Loire Métropole dans un communiqué, la communauté urbaine souhaite aller au-delà de son image de territoire d’expérimentation pour devenir le modèle français de la Smart City, créateur de nouveaux services et de nouveaux usages. »

Sur le plan écologique, le dossier porté par le groupement Engie et ses associés prévoit de réduire par exemple les dépenses de consommation d'électricité pour l'éclairage public de plus de 60 % d’ici à 2025 et celles de l'eau pour l'arrosage de 20%. Pour cela, l'éclairage public sera entièrement rénové et piloté à distance par des capteurs. D’autres, installés dans les bâtiments et lieux publics, permettront de réduire la consommation de gaz, d’électricité ou d’eau pour l’arrosage. Stationnement, transport en commun, circulation ou collecte des déchets seront également optimisés grâce à l’utilisation de ces capteurs et d’objets connectés, qui seront tous reliés à un centre d’hypervision.

Au total, l’économie est estimée à plus de 100 millions d’euros sur 25 ans pour la collectivité. Et au-delà, l’évolution rapide des technologies pourra sans doute permettre d’imaginer, dans les prochaines années, de nouveaux usages, à l’initiative des acteurs du projet, mais également des habitants.

L'agglomération angevine annoncera l'automne prochain le candidat retenu pour l'accompagner dans sa volonté de créer un territoire intelligent.
Angers Loire Métropole a choisi le dossier emmené par Engie pour mettre en place son projet de territoire intelligent. — Photo : Olivier Hamard JDE

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.