Angers

Technologies

Angers French Tech ouvre son nouveau tiers-lieu

Par Olivier Hamard, le 27 février 2019

Après huit mois dans des locaux provisoires de La Poste, dans le centre d'Angers, Angers French Tech a investi 1 000 mètres carrés de locaux dans le bâtiment du Crédit Mutuel Anjou. Une nouvelle étape pour la coopérative qui soutient les projets liés à l’internet des objets et veut offrir aux entreprises du secteur une ouverture internationale.

Angers French Tech s'est installé sur un plateau de 1 000 mètres carrés, au troisième étage du siège du Crédit Mutuel Anjou
Angers French Tech s'est installé sur un plateau de 1 000 mètres carrés, au troisième étage du siège du Crédit Mutuel Anjou — Photo : Crédit Mutuel Anjou

Quatre ans après l’obtention du label French Tech, la coopérative Angers French Tech fête aujourd’hui son premier anniversaire, en même temps qu’elle célèbre son arrivée dans des locaux qui devrait lui permettre de franchir un nouveau palier : pouvoir accueillir des porteurs de projets dans le secteur de l’internet des objets (IoT) et les accompagner dans leur développement.

15 entreprises installées à la mi-mars

En s’installant pour quelques années au troisième étage du bâtiment du Crédit Mutuel Anjou, Angers French Tech se dote d’un outil conséquent. La coopérative dispose désormais de 1 000 mètres carrés, répartis en 30 bureaux, 8 places de coworking, des lieux d’animation et de réunion, une terrasse de 200 mètres carrés et 400 mètres carrés d’espace événementiel qu’elle partage avec le Crédit Mutuel. « Nous nous installons là pour deux à trois ans, explique le président de la coopérative Angers French Tech Michel Perrinet. C’est environ la moitié de la surface dont nous disposerons ensuite dans le bâtiment de la Poste, mais l’actuel espace augure bien de ce que sera à terme notre site. Il y a ici tous les ingrédients de ce que nous voulons proposer et nous avons en quelque sorte deux à trois ans pour tester ce que sera notre lieu à terme notre lieu définitif. » Déjà, dans une quinzaine de jours, la moitié des bureaux devraient être occupés pour des durées variables et d’autres demandes arrivent chaque jour. La coopérative Angers French Tech va pouvoir ainsi héberger des entreprises, proposer un coworking plus ponctuel, organiser des événements et proposer des animations.

De la start-up au groupe en passant par les PME

Les premiers programmes d’accélération vont donc s’installer prochainement sur le site, mais les bureaux ne seront pas dédiés qu’aux start-up innovantes.

L'équipe d'Angers French Tech autour de Michel Perrinet, à gauche, a quitté ses locaux de la Poste pour investir un nouveau site.
L'équipe d'Angers French Tech autour de Michel Perrinet, à gauche, a quitté ses locaux de la Poste pour investir un nouveau site. - Photo : Olivier Hamard JDE

L’objectif est de mélanger les talents dans un même lieu en proposant à des entreprises, de la PME au groupe, de venir développer leurs projets dans le secteur de l’IoT, en bénéficiant sur place d’un accompagnement. « Il y aura pour moitié des entreprises qui créent le smartworld, dans le domaine de l’objet connecté ou du numérique, précise Michel Perrinet, et d’autres qui vont vouloir ici être accompagnée parce qu’elles souhaitent développer un produit et cherchent comment le faire. Notre rôle, c’est de les aider à imaginer différemment, de les mettre en relations avec d’autres acteurs pour faire avancer leur projet. Nous sommes le réceptacle de rencontres multilatérales. Et au-delà, nous voulons aussi que cet outil puisse s’appliquer à des PME locales, dans des secteurs plus traditionnels, qui veulent faire entre l’IoT dans leur développement. »

Malgré le retrait de l’accélérateur Numa l’an passé, qui n'a pas souhaité continuer sa participation au projet angevin, la coopérative Angers French Tech a gardé son cap. Elle compte 90 adhérants pour 235 000 euros de capital et lance une seconde vague de souscription. Elle souhaite à terme parvenir idéalement à 450 000 euros de capital et environ 250 coopérants, pour poursuivre son ambition de faire d’Angers un territoire de référence au rayonnement international dans le secteur de l’IoT.

Angers French Tech s'est installé sur un plateau de 1 000 mètres carrés, au troisième étage du siège du Crédit Mutuel Anjou
Angers French Tech s'est installé sur un plateau de 1 000 mètres carrés, au troisième étage du siège du Crédit Mutuel Anjou — Photo : Crédit Mutuel Anjou