Angers

Technologies

Podcast Angers French Tech : "L’absence de femmes dans la tech est surtout un problème d’éducation"

Par Olivier Hamard, le 17 novembre 2022

Directrice d’Angers French Tech, Corine Busson Benhammou est à l’origine de la première édition de Connected Women, qui se tiendra à Angers les 23 et 24 novembre et vise à donner plus de places aux femmes et aux jeunes filles dans les métiers de la tech.

Corine Busson-Benhammou, directrice d'Angers French Tech.
Corine Busson-Benhammou, directrice d'Angers French Tech. — Photo : DR

On estime qu’il faudra 88 ans pour parvenir en France à une réelle parité dans les métiers du numérique et de l’électronique. Dans ces secteurs, moins d’un salarié sur cinq est une femme. Directrice du réseau Angers French Tech, Corine Busson-Benhammou a initié la première édition de Connected Women, les 23 et 24 novembre au centre de congrès Jean-Monnier d’Angers. L’événement, gratuit et ouvert à tous, veut inciter à la réflexion sur la place des femmes dans ces métiers : "L’absence de femmes dans la tech est évidemment une question de formation, mais c’est surtout un problème d’éducation au sein des familles, indique-t-elle. Si les parents ne sont pas issus d’une école d’ingénieurs, ils ne proposeront pas cette filière à leur fille. D’ailleurs, ils différencient suivant que leur enfant soit un garçon ou une fille."

La première journée de Connected Women, le mercredi 23, sera dédiée au grand public, aux scolaires, à la formation et au monde académique, avec chaque demi-heure des témoignages de femmes inspirantes de la tech ou de l’électronique. Le jeudi 24, la journée sera tournée vers les professionnels, avec des tables rondes auxquels participeront entre autres des délégations danoises, québécoises, américaines ou vietnamiennes. Autant de pays où la place des femmes dans les métiers de la tech est plus importante qu’en France : "Ce n’est pas une question de féminisme mais bien de parité et d’égalité des chances, ajoute Corine Busson-Benhammou. À Angers French Tech par exemple, nous avons une seule femme directrice de start-up, et sur environ 120 personnes qui travaillent dans nos locaux, il doit y avoir 110 hommes."

Retrouvez l’interview de Corine Busson-Benhammou, directrice d’Angers French Tech et à l’initiative de Connected Women, dans l’émission Le Mag Eco, sur RCF Anjou :

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition