Industrie

Adine : Le lean management pour sortir de la crise

Par Cédric Menuet, le 03 février 2012

L'enjeu. Afin de sortir de la crise, le fabricant de coffrets en carton a remis à plat sa stratégie industrielle, dégageant ainsi 15% de gains de productivité en un an.
Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Alors que l'entreprise affichait une croissance annuelle de 6 à 7%, la crise de 2008 a fortement touché Adine, spécialiste du cartonnage de luxe. «Nous avons senti un ralentissement brutal fin 2008, avec des commandes qui se réduisaient et s'annulaient», commente Pascal Baroux, P-dg de l'entreprise de Mayet. Face au ralentissement du marché américain, les maisons de luxe, clients pour lesquels Adine réalise des coffrets, ont alors cherché à épuiser leurs stocks plutôt qu'à renouveler leurs commandes. «Il s'agissait pour nous de conserver le maximum d'emplois. Nous nous sommes donc interrogés sur l'optimisation de la production». L'entreprise s'oriente alors vers le programme Dinamic, mis en place par la CCI des Pays de la Loire.




21 mois de lean management

Une première boucle du programme portant sur la performance industrielle est engagée en octobre2009. Adine ouvre ses portes au cabinet QCD Consulting de Louviers (27) pour un diagnostic et un audit de chaque réglage machine. Les résultats ne se font pas attendre. Les temps de calage des machines sont rapidement ramenés de 2heures 30 à une heure. Fort de ce succès, Pascal Baroux prolonge d'un an la prestation des consultants extérieurs. «Au final, nous avons gagné 15% de productivité entre2010 et2011. Ce gain nous a permis de travailler sur deux équipes au lieu de trois, tout en maintenant le chiffre d'affaires, et ce dans un contexte difficile». Le dirigeant ne s'arrête pas là. Une nouvelle boucle innovation est mise en oeuvre en février2010, visant à optimiser le savoir-faire du bureau d'études. Là encore, le traitement administratif passe de 71 à 23 jours. La procédure a ainsi permis d'absorber davantage de projets avec la même équipe.




Enjeux

Dans un contexte de compétition internationale accrue, les entreprises de la filière packaging rivalisent aujourd'hui sur les prix. D'où ce choix de remise en question de la production. «Pour rivaliser avec des entreprises à faible coût de main-d'oeuvre en maintenant l'emploi, il n'y avait pas d'autre alternative», souligne Pascal Baroux. Si Adine accusait des pertes en 2010, ça ne serait plus le cas en 2011 selon son dirigeant. «Sans la mise en place du lean dans l'entreprise, on serait en pertes importantes. Les économies réalisées vont nous permettre de devenir plus agressifs sur nos marchés, tout en conservant notre rentabilité». De quoi préparer un carton pour l'avenir.

Adine



(Mayet) Dirigeant: Pascal Baroux CA 2011: 13M€ 90 salariés 02 43 38 52 52 www.adine.fr

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail