International

Viaméca : Le pôle de compétitivité mise sur l'international

Par Nicolas Bros, le 09 septembre 2011

Mécanique. Le pôle de compétitivité prend de l'ampleur au niveau européen avec la signature de deux conventions de partenariat.
Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Depuis 2005, Viaméca fédère de nombreux acteurs français dans le domaine de la mécanique sur six régions (Auvergne, Limousin, Rhône-Alpes, Centre, Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées). En ayant labellisé 281 projets depuis 2005 dont 60 en 2010, le pôle se tourne aujourd'hui vers la coopération européenne avec la signature de deux conventions, l'une avec le pôle allemand d'ingénierie Inplas et l'autre avec le pôle italien de mécatronique Mesap. De ces deux partenariats devraient naître des projets collaboratifs innovants permettant au pôle de s'implanter durablement sur la carte industrielle européenne.




Une plus grande visibilité à l'international

«Viaméca est désormais connu et reconnu au-delà des frontières. Nos activités industrielles possèdent une grande visibilité à l'international et cela se traduit par de nouveaux partenariats», se félicite André Malet, vice-président de Viaméca. L'avenir du pôle de compétitivité passera obligatoirement par ces collaborations internationales. «Le but est de devenir une référence incontournable dans notre domaine, assure André Malet. La première étape de notre plan d'actions est de favoriser les partenariats technologiques sur trois zones géographiques. La première d'entre elles est l'Europe proche. C'est pourquoi nous nous sommes rapprochés de pôles allemands et italiens après avoir signé un partenariat avec le Cetime en Tunisie. Nous poursuivons notre stratégie internationale.»




Signatures de conventions avec Inplas et Mesap

Portant en particulier sur l'ingénierie de surface (notamment sur les technologies plasma) mais également sur la construction de machines, la coopération avec le pôle allemand Inplas doit permettre aux deux partenaires de dynamiser leurs projets via des échanges de chercheurs ou encore la tenue d'événements publics communs. «Cette association va dans le sens des enjeux économiques actuels et futurs, assure Englebert Westkãmper, responsable de la plateforme technologique européenne Manufuture. Il est indispensable de créer des projets européens pour aller chercher de nouveaux marchés.» Ce discours rejoint celui d'Edoardo Rubino, responsable de Mesap, pôle d'innovation italien spécialisé en mécatronique et basé à Turin. «Il nous semblait logique de nous joindre à Viaméca. Nous sommes cousins de part nos activités et proches géographiquement, assure l'ingénieur. Il est primordial de renaître ensemble après les crises successives, même si ce n'est pas terminé.» Viaméca, qui accentue clairement depuis quelques mois sa politique de développement à l'international, ne compte pas s'en arrêter là. Avec l'ambition de devenir la référence mondiale de l'offre de produits adaptés à l'usage, Viaméca espère la création à terme d'un Intercluster européen de la mécanique.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture