Rhône

Automobile

Saint-Jean Industries lâche son usine du Poitou

Par Cyril Michaud, le 04 décembre 2018

En pleine crise du diesel, l’équipementier automobile rhodanien Saint-Jean Industries veut lâcher sa filiale située dans la Vienne, qu'elle avait reprise en 2012 à la barre du tribunal de commerce. 

Saint-Jean Industries, dont le siège se trouve à Saint-Jean d’Ardières (Rhône) qui avait injecté 12,5 M€ dans le site du Poitou (ci-dessus), a décidé de dire stop.
Saint-Jean Industries, dont le siège se trouve à Saint-Jean d’Ardières (Rhône) qui avait injecté 12,5 M€ dans le site du Poitou (ci-dessus), a décidé de dire stop. — Photo : Saint-Jean Industrie

Depuis le jeudi 30 novembre, Saint-Jean Industries Poitou (350 salariés, 48 M€ de CA en 2018) filiale de l’équipementier automobile Saint-Jean Industries (2 500 salariés, 358 M€ de CA en 2018), est en redressement judiciaire. Le site qui emploie 350 personnes à Ingrandes-sur-Vienne (Vienne) fabrique essentiellement des culasses pour le compte de Renault mais n’a jamais réussi à atteindre les objectifs fixés (1 million de culasses produites), depuis sa reprise en 2012 par Saint-Jean Industries. Résultat : les finances de cette filiale sont dans le rouge.

A la recherche d'un repreneur

Et Saint-Jean Industries, dont le siège se trouve à Saint-Jean d’Ardières (Rhône) qui avait injecté 12,5 M€ dans le site, a décidé de dire stop. « Jusqu’à présent, le groupe compensait les pertes. Mais aujourd’hui, ce n’est plus possible » annonce Maxence Pecheur, chef de projet marketing au sein du groupe. Saint-Jean Industries Poitou qui est confrontée à une forte de baisse de la production de ses culasses pour moteur diesel ne produit plus à ce jour que 600 000 culasses. « Le groupe va bien mais n’a pas la capacité de continuer d’injecter de l’argent dans le site du Poitou », poursuit Maxence Pecheur. « Il a donc été placé sous le contrôle de l’administration jusqu’à fin février. » Saint-Jean Industries qui produit des pièces en Espagne, en Croatie, aux États-Unis et bientôt en Chine, espère que d’ici là un repreneur sera trouvé. La solution de voir Renault intégrer le capital de la filiale du Poitou est également évoquée.

Saint-Jean Industries, dont le siège se trouve à Saint-Jean d’Ardières (Rhône) qui avait injecté 12,5 M€ dans le site du Poitou (ci-dessus), a décidé de dire stop.
Saint-Jean Industries, dont le siège se trouve à Saint-Jean d’Ardières (Rhône) qui avait injecté 12,5 M€ dans le site du Poitou (ci-dessus), a décidé de dire stop. — Photo : Saint-Jean Industrie

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture