Loire

Métallurgie

Les chaudronneries Berlier et Fayolle jouent la complémentarité

Par Gilles Cayuela, le 16 avril 2018

En reprenant la chaudronnerie-tôlerie de Saint-Paul-en-Jarez Berlier, la société Fayolle s'adjoint de nouvelles compétences. Des compétences complémentaires qui devraient permettre au groupe constitué de proposer une prestation globale à leurs clients donneurs d'ordres.

Jean-Marc Defour a repris la société Fayolle au mois de juillet 2013, trois mois seulement après avoir revendu le spécialiste de l'endoscopie Foretec. — Photo : Gilles Cayuela - Le Journal des Entreprises

Basée à Saint-Paul-en-Jarez, la société Berlier (15 salariés ; 2,5 M€ de CA) vient d'être reprise par l'Yssingelais Fayolle (22 salariés, 3,2 M€ de CA). Spécialisée dans la chaudronnerie, tôlerie et mécano-soudure, la PME ligérienne va venir renforcer les compétences du chaudronnier et tôlier de Haute-Loire.

"Contrairement à Fayolle, Berlier est équipée d'un bureau d'étude. Elle travaille en direct avec des donneurs d'ordres, intervient en premier rang sur la partie conception et sous-traite toute la partie fabrication (découpe laser, pliage, etc.) à l'exception de la soudure. Fayolle est plutôt un sous-traitant de deuxième voir troisième rang. Nos activités sont donc complémentaires. Le groupe constitué va ainsi pouvoir proposer une prise en charge de A à Z aux clients", développe Jean-Marc Defour, le dirigeant de Fayolle.

Des synergies et 1,3 M€ d'investissement

Si Berlier s'appuie déjà sur une solide chaîne de sous-traitants "dont on n'entend pas se séparer", il va de soi que cette acquisition devrait permettre à Fayolle de booster son volume d'affaires. "A contrario, Fayolle pourra réorienter ses clients qui ont des besoins en étude, conception et mécano-soudure vers Berlier", précise Jean-Marc Defour, qui a repris la société Fayolle en juillet 2013.

Convaincu que les deux entreprises vont pouvoir développer des synergies, l'ancien dirigeant de Foretec (spécialiste de l'endoscope et système d'inspection) restent néanmoins prudent. "L'objectif est de pérenniser les deux entreprises. Je ne fais pas de plan sur la comète. Nous allons construire doucement mais surement", confie le dirigeant, qui va dans un premier temps s'attacher à faire monter en gamme l'outil de production de Fayolle.

"Nous allons remplacer un de nos lasers CO2 par un laser fibre. Avec ce laser, nous allons mettre en place un système de stockage automatisé des tôles. L'idée est de performer sur la découpe laser et de faire des gains de productivité de l'ordre de 20 à 30% sans parler des gains en termes de sécurité liés à l'automatisation", détaille le dirigeant, qui prévoit d'investir 1,3 millions d'euros dans l'opération. 

Jean-Marc Defour a repris la société Fayolle au mois de juillet 2013, trois mois seulement après avoir revendu le spécialiste de l'endoscopie Foretec. — Photo : Gilles Cayuela - Le Journal des Entreprises

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture