Saint-Étienne

Tourisme

La métropole stéphanoise veut devenir une destination prisée des city-breakers

Par Cyril Michaud, le 08 mars 2019

Réunis au sein d’un nouveau collectif baptisé Hors Cadre, les acteurs hôteliers et culturels du territoire stéphanois veulent booster la fréquentation touristique les week-ends. Un site internet et une webapp, conçus pour informer le visiteur en temps réel, viennent d'être lancés.

Faire découvrir la métropole stéphanoise hors des sentiers battus, c'est l'objectif que s'est fixé le collectif Hors Cadre.
Faire découvrir la métropole stéphanoise hors des sentiers battus, c'est l'objectif que s'est fixé le collectif Hors Cadre. — Photo : Hors Cadre

Une nouvelle identité pour de nouvelles ambitions touristiques à Saint-Étienne. Ainsi peut-on résumer le discours des décideurs stéphanois qui ont choisi de se regrouper au sein d’un collectif baptisé Hors Cadre, qui "rassemble ceux qui voient grand pour cette ville » annonce l'ambitieux Robert Karulak, président de Saint-Étienne Tourisme & Congrès. Un collectif qui réunit des partenaires publics et privés au sein duquel Saint-Étienne Tourisme & Congrès « anime la dynamique, favorise les synergies, coordonne les initiatives pour en renforcer la cohérence », poursuit Robert Karulak.

Remplir les hôtels le week-end

Durant un an demi, ces acteurs ont travaillé main dans la main pour proposer « une expérience de tourisme différente ». Celle-ci se traduit par des parcours « hors des sentiers battus » plus ou moins tracés dans Saint-Étienne, et au-delà sur l’ensemble de l’agglomération stéphanoise. Ils sont à découvrir depuis jeudi 7 mars sur un tout nouveau site internet (www.saint-etienne-hors-cadre.fr) et une webapp dernière génération, et plongent le visiteur à la fois dans le passé industriel stéphanois et le futur qu’incarne le design, au fil des quartiers traversés.

Le quartier créatif de la Manufacture avec la Cité du design fait partie des étapes incontournables de cette nouvelle offre touristique.
Le quartier créatif de la Manufacture avec la Cité du design fait partie des étapes incontournables de cette nouvelle offre touristique. - Photo : Hors Cadre

Le site intègre également un chat live connecté à l’Office de Tourisme de Saint-Étienne métropole et une plateforme qui permet de réserver son hôtel, ses visites guidées et sa city card. « Il était essentiel pour nous de trouver un concept de destination nouveau car lorsqu’il n’y a pas de match dans la ville, nos établissements sont vides du vendredi au dimanche. Nous sommes ravis de pouvoir désormais le proposer aux clients. Cela ne peut avoir qu’un impact positif sur la fréquentation », se réjouit Franck Anderloni, président du Club hôtelier stéphanois qui rassemble 80 % du parc hôtelier soit environ 1 400 chambres. 

Des séjours vendus sur Vente-Privée

Directeur de Saint-Étienne Tourisme & Congrès, Stéphane Devrieux sait cependant qu’il faudra du temps pour que cette nouvelle offre touristique de city-break dans l’agglomération stéphanoise trouve son public, mais il se montre confiant : « Le tourisme en ville, sur du court séjour, enregistre la plus forte progression. » La prochaine Biennale internationale design qui s’ouvre le 21 mars sera un très bon test grandeur nature.

Le collectif Hors Cadre a d’ailleurs anticipé cet événement en expérimentant cette semaine la commercialisation de week-ends clés en main à Saint-Étienne sur le site Vente-Privée.com. « Et les premiers retours sont très positifs », indique Stéphane Devrieux, qui précise que l’investissement dans ce nouveau label Hors Cadre - qu’il ne considère pas comme une marque - a été intégré au budget d’investissement de l’Office de Tourisme de Saint-Étienne métropole (130 000 euros/an).
 

Faire découvrir la métropole stéphanoise hors des sentiers battus, c'est l'objectif que s'est fixé le collectif Hors Cadre.
Faire découvrir la métropole stéphanoise hors des sentiers battus, c'est l'objectif que s'est fixé le collectif Hors Cadre. — Photo : Hors Cadre