Grenoble

Attractivité

Comment Grenoble a su se rendre plus attractive en 2017

Par Marie Lyan, le 07 février 2018

Alors que plusieurs sujets (réaménagement du Rondeau, pics de pollution, nouveau plan de circulation du centre-ville) ont fait parler d'eux ces derniers mois, Grenoble semble avoir su tirer son épingle du jeu.

Parmi les nouvelles implantations, le président de Grenoble Métropole Christophe Ferrari cite l’entreprise israélienne Weebit, partenaire du CEA-Leti dans le domaine des nanotechnologies. — Photo : Grenoble Métropole

La CCI de Grenoble recense 120 nouvelles implantations dans le Sud Isère (Grenoble et communes alentours) en 2017 contre 94 en 2016. Un chiffre qui reste toutefois à nuancer puisque ces données englobent la relocalisation d’activités libérales, le rachat de sociétés grenobloises ou le transfert d’entreprises au sein de l’agglomération.

Parmi les arrivées, on remarque l’implantation de l’agence de webmarketing avignonnaise Semaweb et du cabinet de conseil parisien dédié aux transformations digitales, Neoxia.

Autres implantations : l’entreprise israélienne Weebit, partenaire du CEA-Leti dans le domaine des nanotechnologies, le belge Taipro Engineering, spécialisé dans le design et le packaging de la micro-électronique, ou encore la société Seemore (Dubaï/Etats-Unis) qui produit des composants et traitement d’images.

Le triptyque enseignement-recherche-industrie

Du côté logiciels, Christophe Ferrari évoque l’arrivée de la plateforme d’emploi parisienne Qapa, de l’éditeur italien de logiciels Net4Market et le cabinet de recrutement anglais Insight Technology Search. L’année 2017 a aussi marquée par l’arrivée de la start-up taïwanaise Think Tank (smart city), « à qui la métropole va donner des terrains d’expérimentation », glisse Christophe Ferrari, qui rappelle « l’existence du triptyque grenoblois enseignement-recherche-industrie couplée à une certaine qualité de vie » comme facteurs d’attractivité.

Du côté des grandes enseignes, Burger King a fait son entrée à Meylan fin 2016, et ouvert un second restaurant à Grenoble début 2017.

Parmi les nouvelles implantations, le président de Grenoble Métropole Christophe Ferrari cite l’entreprise israélienne Weebit, partenaire du CEA-Leti dans le domaine des nanotechnologies. — Photo : Grenoble Métropole

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture