Rhône

Télécoms

Comment Folan veut quintupler son activité en dix ans

Par Françoise Sigot, le 07 novembre 2018

Avec un outil de production renouvelé, une nouvelle équipe dirigeante et des innovations à la pelle, le fabricant lyonnais de solutions pour les réseaux fibre optique ou cuivre Folan se donne les moyens de ses ambitions.

Dans l’univers hyper concurrentiel des réseaux en fibre optique et en cuivre, le PDG de Folan Ludovic Robert a choisi un positionnement atypique. — Photo : Folan

Dans l’univers hyperconcurrentiel des réseaux en fibre optique et en cuivre, le PDG de Folan (20 M€ de CA 2017, 70 salariés) a choisi un positionnement atypique. « Quand les gros acteurs du secteur fabriquent des produits standardisés en très grandes séries, nous avons opté pour des produits personnalisés », décrit Ludovic Robert. Une stratégie mise en place dans le milieu des années 90 à l’aune d’une mauvaise expérience. « Nous étions sous-traitant et nos clients ne nous ont plus donnés de travail. Il a donc fallu trouver d’autres solutions », résume celui qui savait que l’entreprise, créée sous le nom d’ICTL en 1988 à Vénissieux, disposait des ressources nécessaires pour rebondir rapidement.

Une production sur trois sites

En quelques mois, il crée un bureau d’études et lance la marque Folan. Fort de ce redressement express, Ludovic Robert prend, en 1999, les rênes de Folan, dont il était actionnaire depuis 1993. Depuis, l’innovation est le leitmotiv de ce concepteur et fabricant de solutions pour les réseaux fibre optique ou cuivre. Il ne cesse de lancer de nouveaux produits, d’adapter son offre aux cahiers des charges de ses clients et articule sa production entre trois sites en France, en Roumanie et en Chine. « Nous déposons régulièrement des brevets mais ce n’est pas une course à l’échalote, il vaut mieux une bonne innovation non protégée qu’une myriade de brevets non exploités », livre Ludovic Robert.

Des innovations pour croître

Le dernier-né du bureau d’études sera annoncé dans quelques semaines. Ce sera un « tiroir » en polymère. « Ils abritent les systèmes d’interconnexion. Aujourd’hui, ils sont en tôle donc lourds et difficiles à poser. Nous serons les premiers à proposer une solution bien plus légère, plus flexible et moins chère », s’enthousiasme le PDG. Le fruit de plus d’un an de travail. Cette innovation et celles à venir devraient permettre à la centaine de collaborateurs de Folan de relever un nouveau défi : quintupler l’activité en 10 ans pour atteindre 100 millions d'euros de chiffre d'affaires. « Nous avons réalisé entre 20 et 25 % de croissance ces dernières années donc nous sommes sur le bon rythme », assure Ludovic Robert.

Veille technologique en Chine

En attendant, 2018 marquera une « pause » mais pas un temps mort, juste quelques mois mis à profit pour hisser l’entreprise à la hauteur du défi. Depuis quelques semaines, les trois sites de la région lyonnaise sont désormais regroupés en un seul à Rillieux-la-Pape. Un investissement de 4 millions d'euros et, à la clé, une réserve foncière lui permettant de tripler sa taille. Peu avant, le site de production de Roumanie avait lui aussi poussé ses murs et celui de Chine devrait suivre. Au-delà de l’outil industriel, Ludovic Robert achève aussi l’organisation de ses services. « Je mets en place des directeurs pour chaque service », explique-t-il. De quoi dégager du temps pour rester en veille et suivre de près les nouveautés du secteur. « Je vais me consacrer de plus en plus à la veille technologique et maintenir mon rythme de travail qui me permet de passer presque 50 % de mon temps en Chine où l’innovation va très vite ».

Dans l’univers hyper concurrentiel des réseaux en fibre optique et en cuivre, le PDG de Folan Ludovic Robert a choisi un positionnement atypique. — Photo : Folan