Loire

Métallurgie

Chabanne fait de l'export le moteur de sa croissance

Par Céline Mazet, le 06 février 2019

Spécialisée dans la fabrication de pièces en fil métallique dans la Loire, la PME Chabanne a mis il y a un an et demi le cap à l'export. Une stratégie qui lui ouvre aujourd'hui de nouvelles perspectives de croissance.

Maxence Chabanne, directeur général de Chabanne, dans la Loire
Maxence Chabanne, directeur général de la PME ligérienne éponyme, ambitionne de réaliser 30 % de son chiffre d'affaires à l'export sous 5 à 10 ans. — Photo : Céline Mazet - Le JDE

Accélérer le développement de l'entreprise familiale. C'est l'objectif que s'est fixé Maxence Chabanne, lorsqu'il a repris il y a quatre ans les rênes de la PME éponyme de Saint-Galmier (Loire), spécialisée dans la fabrication de pièces en fil métallique (clips, tiges, ressorts, suspentes à plafond…).

« Mon père n'a jamais investi en direction de la croissance. Elle est venue naturellement grâce à la reconnaissance de notre savoir-faire et la confiance instaurée avec nos 2 000 clients répartis sur l'ensemble de l'Hexagone : des fabricants de tuiles, de petit électroménager, des industriels de l'automobile, etc », explique le directeur général.

Depuis, la stratégie de Chabanne a singulièrement évolué. L'entreprise familiale a d'abord renforcé ses équipes pour booster son développement commercial au niveau national. Une stratégie payante pour la PME de 70 salariés, qui a vu son chiffre d'affaires atteindre les 15 millions d'euros en 2017 (+10 %) et son résultat net les 750 000 euros. Mais insuffisante pour le jeune patron de 34 ans, qui aime sans cesse relever de nouveaux challenges.

L'international pour « diviser les risques »

« En mai 2017, nous nous sommes lancés dans le programme Go Export soutenu par la CCI de Saint-Etienne, Bpifrance et la Région Auvergne-Rhône-Alpes avec pour objectif de nous lancer à l'international pour diversifier nos marchés et diviser nos risques financiers. Même si nous avons encore beaucoup de potentiel de développement économique en France », expose Maxence Chabanne, qui a recruté une cadre commerciale chargée de développer les marchés en Espagne, Allemagne, Suisse, Belgique et au Royaume-Uni. 

La cible ? Des pays frontaliers afin de faciliter le transport de marchandise ainsi que la réalisation de missions de prospection et d’études de marché. Les produits phares destinés à l’export : la gamme de pics anti-pigeons ou encore les baguettes de façades. « Après un an de déploiement de stratégie, les investissements de départ initialement prévus (110 000 €, NDLR) se sont révélés un peu surévalués et notre assurance prospection nous a défrayé d’une partie de cet investissement », indique Maxence Chabanne, qui se réjouit des premiers contrats signés, notamment avec l’Allemagne.

Objectif : 30% du CA à l'export

Sans filiales à l’étranger ni même des bureaux commerciaux, Chabanne, qui fabrique tous les produits destinés à l’export sur son site de Saint-Galmier, récolte donc les premiers fruits de sa nouvelle stratégie. Un élan que la PME entend poursuivre puisqu'elle ambitionne de réaliser environ 30 % de son chiffre d'affaires à l'export sous 5 à 10 ans, en s'ouvrant à de nouveaux pays. « Tout se met en place doucement. Nous poursuivons nos efforts. Mais l’export se construit sur du long terme. Il nous faudra plusieurs années pour avoir des retours sur investissement », tempère le chef d’entreprise.

En s’appuyant sur les compétences techniques et financières de Chabanne, son frère Arnaud a lui créé la société Lagazel, qui produit des lampes portables solaires en France et en Afrique. L’entreprise se diversifie donc sous différentes formes… Mais toujours en misant sur l'international.

Maxence Chabanne, directeur général de Chabanne, dans la Loire
Maxence Chabanne, directeur général de la PME ligérienne éponyme, ambitionne de réaliser 30 % de son chiffre d'affaires à l'export sous 5 à 10 ans. — Photo : Céline Mazet - Le JDE

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture