Auvergne-Rhône-Alpes

International

Bpifrance et la CERA s'unissent pour booster l'export

Par Audrey Henrion, le 30 janvier 2018

Un dispositif liant les deux organismes vise à aider les entreprises régionales à exporter.
L'astuce ? Financer le crédit des clients étrangers pour leur permettre d'acheter français. Explications.

Jean-Pierre Bes (Bpifrance) et Stéphanie Paix (CERA) unissent leurs forces pour accélérer l'internationalisation des PME et ETI régionales. — Photo : P.N

Accompagner les entreprises, de préférence néoexportatrices, à plonger dans le grand bain international. Tel est l'objet de la convention signée entre Bpifrance et la Caisse d'Epargne régionale (CERA). Cet encouragement au "développement à l'international des entreprises de la Région" passe par des actions très concrètes et menées conjointement par les deux organismes bancaires. Selon Stéphanie Paix, président du directoire de la banque coopérative, "de un à plusieurs millions d'euros pourront être débloqués au profit d'une PME ou ETI locale, évoluant de préférence dans le secteur des machines outils, ensembliers industriels ou ingénieristes". "Entre 5 et 10 entreprises devraient être concernées" précise Jean Pierre Bes, "patron" régional de Bpifrance. 

Des machines à pain au Mozambique

Au-delà de l'aide classique dont bénéficient les entreprises (aides à l'implantation, acquisitions d'actifs immobiliers, investissements immatériels pour l'export), le "crédit export" calque le modèle déployé Outre-Rhin. Il permet à des acheteurs étrangers d'obtenir un crédit ou un rachat de crédit pour financer à moyen terme  "l'acquisition de biens et services  produits ou fournis par des exportateurs français".
Parmi les entreprises récemment accompagnées par ce dispositif, un producteur de machines à pain qui a vendu ses produits à un prospects basé au... Mozambique.

Jean-Pierre Bes (Bpifrance) et Stéphanie Paix (CERA) unissent leurs forces pour accélérer l'internationalisation des PME et ETI régionales. — Photo : P.N