Lyon

Biens de consommation

AddBike change de braquet en levant 600.000 euros

Par Gilles Cayuela, le 16 juin 2017

Inédit et innovant, le concept de modules qui permet de transformer son vélo en triporteur débarquera début juillet dans une trentaine de magasins en France... Avant un démarrage à l'international prévu pour 2018.

Le Journal des Entreprises, l'économie en régions — Photo : Le Journal des Entreprises

Créée en 2015 par Renaud Colin et Christophe Defaix, AddBicke vient de boucler son premier tour de table. Après avoir récolté 37.000 euros en amorçage via une campagne de crowdfunding, la start-up lyonnaise, qui développe un concept novateur permettant de transformer son vélo en triporteur « simplement en enlevant la roue avant et en connectant à la place un module », vient de lever 600.000 euros dont 300.000 euros auprès d'investisseurs privés. « Le reste provient de dettes levées auprès de la BPI (100.000 euros) et des banques", précise Renaud Colin.

Une première série de 200 produits...

AddBicke, qui commercialisera à partir de juillet une première série de 200 produits auprès d'une trentaine de magasins spécialisés en France, compte sur cette levée de fonds pour poursuivre son développement sur le marché français. « Cela va nous servir à continuer à mettre de l'énergie pour atteindre le marché français. La première série est déjà en grande partie commercialisée auprès de revendeurs, des magasins situés dans les centres des dix villes en France les plus dynamiques en termes de mobilité à vélo. L'objectif va être d'aller plus loin pour poursuivre notre maillage territorial », expose Renaud Colin.

Une seconde de 300 dans les cartons

AddBicke, qui compte déjà des revendeurs à Paris, Lyon, Strasbourg, Dijon, Lille, Nantes ou encore Toulouse, ambitionne d'étendre son réseau à d'autres villes assez rapidement. « L'objectif d'ici l'été 2017 est de disposer d'une cinquantaine de revendeurs en France pour pouvoir ensuite consolider le réseau sur le second semestre et préparer une deuxième série de 300 exemplaires à livrer à l'automne », confie le dirigeant.

L'international pour 2018

Les 600.000 euros levés devraient aussi permettre à la start-up lyonnaise de préparer son démarrage à l'international, prévu pour 2018. 

« Les pays nordiques sont très friands de nos solutions. Nous sommes d'ailleurs allés en Hollande pour présenter nos produits au salon Velocity. Nous sommes en train d'élaborer une stratégie. En fonction des pays ciblés, nous fonctionnerons soit avec des agents, soit avec des grossistes ou en direct avec certains revendeurs. Nous avons déjà commencé à prendre des contacts. Dans quinze jours, nous serons au départ du Tour de France à Düsseldorf pour rencontrer des distributeurs », expose Renaud Colin, qui cible en priorité l'Allemagne, le Benelux, la Suisse et le Danemark.

Des projets pour la suite

Enfin, cette première levée de fonds devrait permettre à AddBicke de financer son important BFR (besoin en fonds de roulement), qui s'explique par un décalage de six mois entre l'achat des matières premières et la vente des produits finis. La start-up qui ambitionne d'atteindre les « 150.000 euros de chiffre d'affaires en 2017 et 4 millions d'euros en 2020 » devrait aussi s'appuyer sur cette enveloppe pour lancer de nouveaux produits. « Nous allons ajouter de nouveaux modules dont un pour le transport des animaux qui correspond à une forte demande de nos clients », illustre Renaud Colin, qui planche par ailleurs sur un produit encore confidentiel dédié ,a priori, au marché des seniors. « C'est en réflexion, mais il est encore un peut trop tôt pour en parler », conclut le dirigeant.

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture