• Nancy

    Agroalimentaire

    La SATT Sayens a transféré au groupe Lallemand une solution de contrôle des Listeria

    27 juin 2022

    La SATT (société d’accélération du transfert de technologies) Sayens annonce avoir concédé une licence exclusive au groupe canadien Lallemand, portant sur une solution innovante pour contrôler les contaminations par la bactérie Listeria. L’innovation est née au sein du laboratoire LIBio1 de l’Université de Lorraine, développée par Anne-Marie Revol-Junelles et Frédéric Borges, enseignants-chercheurs, et vise à contrôler le développement de la Listeria, présente notamment dans les fromages au lait cru, par l’ajout d’une autre bactérie présente dans le lait : carnobacterium maltaromaticum. "Deux souches présentant des propriétés remarquables d’inhibition du pathogène alimentaire Listeria monocytogenes, ont pu être mises en évidence", précisent les deux enseignants-chercheurs dans un communiqué. Engagé en 2016, le programme de maturation lancée par la SATT Sayens, la société d’accélération du transfert de technologies, débouche sur un brevet en 2019. La commercialisation de la solution, sous le nom LALCULT® Protect LC1, a commencé en juin 2022, portée par le groupe Lallemand, qui développe, produit et met sur le marché des levures et des bactéries, grâce à une équipe de 4 300 personnes et 30 usines de production dans le monde.

Les dernières infos