Grand Est

Numérique

Xtramile veut bousculer les techniques de recrutement

Par Ioanna Schimizzi, le 27 novembre 2017

La start-up messine Xtramile a réalisé une levée de fonds de 700.000 euros, notamment pour accélérer son développement en Frane et au Royaume-Uni.

Xtramile a été créée par deux ex-financiers, Xavier Ragage et Stéphanie Nenta. — Photo : Xtramile

La jeune start-up Xtramile, basée à Metz et créée en janvier 2015, a clôturé sa première campagne de financement. Spécialisée dans la programmatique appliquée aux ressources humaines, elle a créé le produit MyXtramile, qui est une plateforme technologique de recrutement et de marque-employeur optimisés. Les 700.000 euros obtenus lors de la levée de fonds auprès de Finovam, Bpifrance et Lorraine Active « vont nous permettre d'accélérer notre développement en France et au Royaume-Uni », explique les dirigeants et co-fondateurs Xavier Ragage et Stéphanie Nenta, deux ex-financiers ayant notamment travaillé chez JPM Private Bank à Londres.

L'investisseur majoritaire est Finovam, qui a injecté 400.000 euros au sein de la start-up, et signe son premier investissement en Lorraine. Bpifrance qui a investi 200.000 euros, s'est engagé auprès de myXtramile « pour le côté innovant des solutions développées par la start-up, qui est l'une des pionnières de la programmatique appliquée au domaine des ressources humaines. Cette méthode, qui représente seulement 5% des dépenses RH aujourd'hui, devrait constituer environ 60% des budgets en 2021/2022. Cette technique de recrutement, qui consiste à acheter des espaces publicitaires ciblés sur internet en temps réel, optimise considérablement les budgets des campagnes de recrutement et de promotion de la marque employeur. Les annonces et leur marque employeur apparaissent sur les fils d'actualités de profils ciblés sur les réseaux sociaux et aussi sur différents sites web, grâce à un algorithme optimisé. Le coût par candidature reçue est environ 50% plus bas en programmatique qu'en recrutement dit "classique". »

5 recrutements prévus dans les prochains mois

Le troisième investisseur est Lorraine Active, qui apporte la somme de 100.000 euros. » Les 700.000 euros levés au total viennent compléter un premier tour de table réalisé en juillet 2015. Bpifrance, la Région Lorraine et le conseil général de la Moselle s'étaient alors engagés auprès de la start-up, qui avait pu lancer une première version de sa plate-forme dédiée aux entreprises. « Ce deuxième tour de table vient encore accroître notre trésorerie, et nous permet de renforcer nos équipes commerciales présentes en France, à Metz, et au Royaume-Uni, à Londres. Nous souhaitons également engager de nouveaux développeurs pour les équipes techniques basées également à Metz, au sein du pôle R&D en intelligence artificielle créé en partenariat avec le laboratoire ERPI et le CNRS ainsi qu'à Minsk en Biélorussie. Les équipes, constituées aujourd'hui de 14 collaborateurs, dont 6 développeurs et 3 commerciaux, devraient être rejointes par 5 nouvelles recrues en France dans les prochains mois », ajoute la start-up, qui ne dévoile pas son chiffre d’affaires. La société messine a établi des partenariats avec de grands noms du monde numérique comme Google, Facebook, Twitter, Linkedin, Le Bon Coin, ou encore Indeed. Xtramile a déjà séduit des sociétés en France et au Royaume-Uni telles que Adista, GRDF, Vousfinancer, le cabinet de recrutement Hope ou encore l'école Pigier.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition