Distribution

Végafruits rachète Clair de Lorraine

Par la rédaction, le 08 mars 2017

Coopérative basée à Saint-Nicolas-de-Port, Végafruits vient de boucler la reprise de la société Claire de Lorraine, distributeur de produits lorrains. Le dirigeant de Végafruits, Bruno Colin, veut créer une chaîne unique de « l’arbre au consommateur ».

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

L’histoire a commencé dans un TGV, en direction de Paris. « J’ai croisé Vincent Ferry, le patron de Clair de Lorraine. Il me glisse qu’il vend son entreprise, et me demande si je suis intéressé. Ma première réponse a été "Pourquoi pas". Je ne voulais pas en faire trop, histoire de ne pas avoir l’air trop intéressé… » Un producteur qui rachète un distributeur, a priori, l’affaire n’est pas évidente. Mais le patron de Végafruits, Bruno Colin, ne s’est pas contenté de cette réponse évasive. Dès le lendemain, il en parle à son conseil d’administration, puis très rapidement, rencontre les 130 producteurs travaillant pour Végafruits. « Au début, tout le monde a eu cette réaction. Quel est l’intérêt ? Nous ne faisons pas le même métier », raconte Bruno Colin. Se présentant comme le leader mondial du négoce de mirabelle avec une part de marché de 40%, Végafruits est une union de coopérative basée à Saint-Nicolas-de-Port : en 2016, la coopérative a transformé près de 7000 tonnes de fruits dont 5 400 de mirabelles. L’entreprise a bouclé le dernier exercice sur un chiffre d’affaires de 10 millions d'euros et embauche environ 70 équivalents temps plein pour 11 salariés permanents. De l’autre côté, Clair de Lorraine est un producteur et distributeur de produits lorrains, basé à Void-Vacon, dans la Meuse, qui réalise environ 12 millions d'euros de chiffre d'affaires : son activité s’appuie sur un réseau de 14 boutiques « En passant par la Lorraine » ou « En passant par l’Alsace ». Les produits sont aussi diffusés en GMS et à travers une plateforme e-commerce.

Deux entreprises en croissance

« Ce rachat, c’est une magnifique occasion de créer une chaîne directe de l’arbre au consommateur », détaille Bruno Colin. Qui insiste : « Les deux entreprises sont en croissance depuis 15 ans, dégagent des résultats. » Le patron de Clair de Lorraine, Vincent Ferry a tout simplement été sommé par ces médecins de ralentir son rythme de travail : diminué par un accident en 2008, il a continué à développer son entreprise, mais voulait lever le pied après de nouveaux soucis de santé. Son entreprise, une fois sur le marché, a reçu rapidement de très nombreuses marques d’intérêts. « Ce n’est pas un fonds de pension qui reprend, et c’est une très bonne chose », affirme Bruno Colin. Très impliquées dans la défense du terroir, les deux entreprises vont donc faire jouer de « très belles complémentarités », assure Bruno Colin. « Clair de Lorraine était un de nos clients », rappelle Bruno Colin. « Aujourd’hui, nous allons développer les deux activités, sans opérer de changement ou compter sur les économies d’échelle. » Pour le dirigeant de Végafruits, le nouvel ensemble, qui va pèser 22 millions d'euros de chiffre d'affaires pour 150 ETP, est doté de « deux moteurs », comme une « voiture hybride ». « Et je pense que cette nouvelle motorisation nous permettra d’aller plus loin », affirme Bruno Colin.

Un accueil très favorable

La taille de l’entreprise permet d’embaucher certaines fonctions nécessaires au développement de la nouvelle structure : « Je pense au numérique, aux achats, mais aussi à certains développements que je tiens à garder confidentiel pour l’instant… » Confidentiel comme le prix de l’acquisition, réalisée grâce à l’émission d’emprunts obligataires. Une opération soutenue par Unigrains et l’ILP, avec pour cheville ouvrière la Crédit Agricole de Lorraine : « Tous les partenaires financiers ont réservé un accueil très favorable au projet, notamment du fait des développements que nous envisageons », souligne Bruno Colin. Hasard du calendrier, Végafruits lance ce mois-ci une gourde à la purée de fruits 100 % naturelle. Un nouveau produit qui sera évidemment commercialisé par Clair de Lorraine.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail