Moselle

Services

Silix espère imposer son distributeur de béton novateur en France

Par Jonathan Nenich, le 04 juin 2020

Entreprise de négoce tournée vers le BTP, Silix lance un distributeur automatique de béton prêt à l’emploi. Basée en Moselle, la PME a profité de la période de confinement pour accélérer la commercialisation de son innovation.

La machine Selfbeton développée par Silix.
Selfbeton se compose d'un bac d'eau, d'un de ciment, d'un autre de sable et d'un de graviers. La machine peut aussi ajouter un accélérateur de prise en hiver et d'un retardateur de prise en été. — Photo : © Jonathan Nenich

Pendant le confinement, certains patrons ont profité d’un emploi du temps allégé pour se pencher sur l’innovation. C'est le cas de Silix, une PME basée à Hagondange (Moselle), qui a lancé un distributeur automatique de béton prêt à l’emploi. Distribuant aux professionnels des produits pour le gros œuvre, les travaux publics et l’aménagement urbain, Silix permet désormais aux entreprises du BTP d’acheter du béton en petite quantité, à partir de 250 litres. Le distributeur, appelé Selbeton, se compose d'un bac d'eau, d'un de ciment, d'un autre de sable et d'un de graviers. La machine peut aussi ajouter un accélérateur de prise en hiver et d'un retardateur de prise en été. « Dans une station-service, il ne nous viendrait pas à l’idée d’acheter un pack d’eau. Par contre, une bouteille pour la route, pour dépanner, tout le monde le déjà fait », résume le dirigeant de Silix, François Behr, pour illustrer tout l’intérêt de sa technologie. « Nous voulions trouver une voie différente au métier de négoce, avec moins d'intermédiaires. Le distributeur permet de ne pas avoir besoin de passer par la boutique, le magasinier… Le process évite en plus de nombreuses manipulations, ce qui pourrait, vu le contexte sanitaire, devenir une nouvelle donnée importante dans les années à venir », lance le chef d'entreprise. 

« Ce qui m’intéresse est de développer et faire évoluer la technologie. Une cinquantaine de sites sont en réflexion pour se munir de notre distributeur de béton. »

L’objectif de l’innovation n’est pas de concurrencer les centrales à béton qui distribuent généralement de gros volumes, et où l'attente est parfois longue avant d'être servi. La machine, qui fonctionne comme un drive, permet au client de se rendre à la borne, passer sa commande, payer, et être servi instantanément. En cinq minutes le distributeur livre 250 L de béton, directement dans le véhicule du client. « C’est un gain de temps immense. Pour un petit besoin, cela épargne d’acheter des sacs, lourds et encombrants », indique le dirigeant.

Des machines partout en France

Alors qu’une à cinq ventes sont réalisées tous les jours via la machine, Silix, qui exploite le premier distributeur sorti sur son propre site, installera la deuxième machine le 16 juillet, du côté de Saulcy-sur-Meurthe (Vosges).  Mais cette fois, pour le compte d'une entreprise, dont l'identité n'a pas été communiquée, qui acheté un distributeur. « Le projet est novateur, nous sommes les seuls du Grand Est à proposer ce concept, voire les premiers en France. Ce qui m’intéresse est de développer et faire évoluer la technologie. Une cinquantaine de sites sont en réflexion pour se munir de notre distributeur », poursuit-il. François Behr ne donne pas d'objectifs chiffrés mais chaque machine, qui devient rentable lorsqu’elle produit 800 à 1 000 mètres cubes de béton par an, se vend 250 000 €. Silix, qui emploie 25 employés et dégage 15 millions d’euros de chiffre d’affaires par an espère réussir à implanter sa technologie partout en France.  

Travail transfrontalier

L’entreprise Moodia développe le concept de l’automatisation du paiement, Mass Feller, assemble la machine. « Le projet est dans les tuyaux depuis un moment. Mais la période a permis d’accélérer son lancement. Pendant le confinement, ces entreprises allemandes étaient joignables », livre le chef d’entreprise en guise de clin d’œil.

Afin de réussir son pari de commercialisation à grande échelle, le dirigeant s’apprête déjà à sortir une technologie plus développée. « Demain l’achat se fera via le mobile », se réjouit François Behr. Et avec tous les articles vendus par Silix, du béton, au matériel de décoration urbaine, en passant par les pierres naturelles et autres outils utilisés sur les chantiers de travaux publics. Via le site Selfmat, il sera en effet possible depuis un smartphone de commander, payer, obtenir un QR Code, aller sur site, scanner, et disposer de toute sa commande en quelques minutes. « Je compte mettre le site à disposition des autres négoces que Silix », ponctue-t-il.

La machine Selfbeton développée par Silix.
Selfbeton se compose d'un bac d'eau, d'un de ciment, d'un autre de sable et d'un de graviers. La machine peut aussi ajouter un accélérateur de prise en hiver et d'un retardateur de prise en été. — Photo : © Jonathan Nenich

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail